Starboard Silent Side : le live report du concert à la Flèche d’or

Starboard Silent Side, est un groupe que je suis très activement depuis le mois d’octobre, mes maîtres de stages de chez concertlive.fr s’en rappelleront longtemps d’ailleurs je pense, je me suis un peu battu pour eux et pour pouvoir faire ma chronique « Artiste à découvrir« … On leur reprochait de ne pas être glamour…en même temps qu’importe, ils font de la bonne, voire très bonne musique, et pour le coup c’est seulement ce qui compte. OK, la voix de Jim peut paraître un peu plaintive par moment, je dirais moi qu’elle est juste portée par tout pleins d’émotions : c’est mélancolique, beau mais pas mielleux, c’est triste mais pas déprimant non plus. C’est du folk, et c’est bercé par de l’americana. En gros, c’est tout les éléments qu’il faut pour me plaire.

Starboard Silent Side était à la Flèche d’Or pour un de leur trop rare concert. Avec sur l’affiche du concert programmé le même soir The Bokononists et Starboard Silent Side, il était un peu hors de question de rater cette évènement. Starboard passait en dernier ce soir-là. Après un généralissime set de Johnny Borrell et de son nouveau groupe difficile de passer derrière. Les garçons de Starboard l’ont fait et s’en sont plutôt très bien sortis. Certes ce n’est pas du grand set punk-rock dégoulinant de sueur et de riffs de guitares bien énervées. Non. Starboard Silent Side c’est des titres qui transportent, qui font voyager, qui peuvent par moment arracher une larme. C’est un peu le calme après la tempête… Le silence après que les éléments se soient déchaînées. J’aurais voulu peut-être que Starboard se déchainent un plus, malheureusement il a fallu attendre le tout dernier titre pour que les garçons se lâchent définitivement. On leur pardonne, leur musique reste tout de même somptueuse. Et je continuerais encore à les suivre.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.