LEXICON : « Rapstars », une dynamite rock/rap made in L.A.

Matteo Carcelli
Matteo Carcelli

Ils sont deux frangins, ils sont beaux, ils sont américains, et ils forment LEXICON: Nick et Gidéon Black. On les découvre lors de la carte blanche des Twin Twin aux Trois Baudets, en septembre dernier. D’eux, je ne connaissais que le titre Junk Food. Sur scène, ces deux mecs qui viennent de « L.A, United States » sont capables de transformer n’importe quelle salle en espèce de club electro. Aujourd’hui ils ont sorti leur album Rapstars, et nous offre par la même occasion la possibilité de transformer nos salons en club. Cet album, il s’écoute le son poussé à son maximum, un mojito à la main, et en sautant un peu partout. Cet album c’est un bâton de dynamite qu’on écoute en boucle : la recette magique pour  se mettre la tête dans le bon sens.

En même temps, cela devrait nous étonner qu’à moitié de se retrouver avec entre les mains une si bonne galette. Chez les frères Black, la musique on baigne dedans depuis pas mal d’années. Ils ont fait leurs armes à Los Angeles, sur la scène indé branchouille. Ils y ont éructé leur rap new wave. Ils ont sorti outre-Atlantique deux albums remarquables et remarqués par les critiques . Et puis ils ont eu envie d’aller plus loin. Direction la France. Paris. Et là on se dit : ouh on a de la chance!

Lexicon c’est assez compliqué à définir comme style musical. Tout comme les Twin Twin, on a la un espèce d’OMNI (objet musical non identifié), un univers indéfinissable ayant comme base le rap, mais tellement distillé et mélangé à tellement d’autres substances qu’au final, non on ne peut s’arrêter à ça. Lexicon mixe rap, rock, electro dans des proportions parfaites. Si beaucoup se sont brûlés les ailes et se sont égarés, les frères Black s’en sortent avec brio. Tels des alchimistes de la musique les frangins ont trouvé la formule magique permettant un résultat efficace qui séduira les aficionados de rap, de rock et d’électro.

Cette fusion des genres on la retrouve donc dans Rapstars : phrasé agressif barré typique des rappeurs US, le tout posé sur des riffs de guitares énervées accompagnées d’une batterie puissante. De temps en temps, un synthé se fait entendre. Dans Rapstars on assiste à un mix oui, mais aussi à une véritable battle des genres : parfois c’est le rap qui prend le dessus comme sur « Ready To Go« , ou encore « Wake Up« . D’autres fois, c’est le rock. La preuve sur « On Workin It Out« . « Bang Ya Head » quant à lui semble s’être échappé de la discographie d’un magnat hip hop. Les frangins ont fait leurs armes pendant les années 90, donc pas étonnant d’avoir des flash-back nighties : « Summer Reign » pourrait en effet avoir été crée à cette époque lointaine et sauté les dix dernières années pour n’éclore qu’aujourd’hui. Rapstars renferme de vraies pépites tubesques et entraînantes : « Junk Food« , oui mais aussi « Snap » ou encore « A Call« .

Cependant, même si l’album est une dynamite hiphopelectrock, il ne rend pas hommage à l’énergie, la folie, des frères Black. Ces deux-là, c’est sur scène qu’il faut les voir. Leur propension à faire transpirer les dance-floor elle ne s’apprécie que sur une scène. Ca tombe bien ils sont de passages à la Fnac du Forum des Halles ce mercredi 13 octobre, et ils seront au Bus Palladium le 15 octobre, à partir de 21h30.

LEXICON – SNAP

Lexicon est une tentative d’offrir un visage nuancé à ce qui pourrait sembler n’être qu’une entreprise du divertissement et de l’évasion éphémère. Suffisamment expérimentés pour savoir qu’il en faut plus, les Lexicon sont sur la voie d’une maturation musicale prometteuse qui laisse entrevoir de belles choses dans un futur proche. Et c’est déjà beaucoup.
Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.