DJAK à l’international : We Want More !

Il y a quelque temps nous vous parlions d’un de nos coups de cœur Rock : DJAK. Le groupe angevin était de passage à Paris, s’ils tournent dans leur région leurs passages à Paris sont plutôt rare par conséquent c’était une occasion à pas manquer. Bon si vous l’avez manqué  et que vous nous lisez ça fera presque comme si vous y étiez donc on vous pardonne à moitié.

Ils partageaient l’affiche avec le groupe The Meltones, groupe pop rock. Ils sont les premiers à monter sur scène, composé de quatre jeunes hommes (Thomas, Etienne, Pierre et Daniel). On sent tout de suite l’influence britanique bien avant qu’ils ne commencent à chanter : ultra looké, mèche folle et notre impression se confirme quand leur set commence. Mélant des riffs effrénés et des beats ultra rythmés leur musique fait mouche auprès du public qui leur redemandera une chanson après la fin de leur prestation. Ils ont même réussi à se faire quelques « groupies ». Notre avis ? c’est bien mais pas très original.

Au tour de Djak d’entrer en scène ! Ils annoncent directement le ton en commençant par  l’énergétique « Climax Of The Worst » suivi de « Just Celebrate« . Pour ceux qui ne connaissaient pas ils comprennent dès la 1ère chanson que les Djak sont là pour se donner à fond. Après une brêve présentation faite par le chanteur et quelques commentaires du public du genre « oh ils viennent d’Angers » (oui c’est dur à croire mais la musique n’est pas le propre de Paris). Ils enchainent avec « We Want Disco » et là même si le son n’est pas terrible (on entendait quasi pas Mathieu chanter) on voit clairement qu’on monte d’un cran. Le public adhère bien et de plus en plus, on entend dans l’audience de nombreux bons commentaires sur le groupe entre les chansons. Normal me direz vous. On est irrésistiblement emporté par la voix du chanteur, les beats meurtriers du batteur sans parler des bassistes qui nous régalent de riffs impétueux. On retrouve sur scène tout ce qui fait l’énergie et l’excitation provoquées par le rock. Bref le niveau ne fait que monter jusqu’à atteindre son apogée avec « Chicanos » et « My Liking« .

Communiquant souvent avec le public le groupe nous fait savoir qu’il faut acheter leur cd pour qu’ils puissent rentrer à Anger ou leur prochaine date ! et puis comme ce soir ce sont eux les stars autant en profiter et faire son marché en disant au détour d’une chanson que si il y à un manageur dans la salle et bah ils sont preneurs… et là on a envie de dire : à bon entendeur !!!

Coup de cœur confirmé !

Retrouvez bientôt « l’interview coupure » avec les membres du groupe .

Lamiya Ait Saïd

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.