Mourir jeune et faire une belle légende : Kurt Cobain

Serait-ce un pléonasme de dire que tout les chanteurs à qui on va rendre hommage dans ce dossier sont des écorchés vifs ? Je ne pense pas…

Kurt Cobain… que dire ? Tellement de choses qu’il me semble futile d’énumérer pourquoi il est devenu une légende, ça me parait tellement évident. C’est une légende/le ciel est bleu ça coule de source ne cherchons pas midi à quatorze heures . Il a été l’idole d’une génération et l’est toujours, il a été et est toujours le leader du mouvement grunge, ses textes torturés ont marqués et marquent toujours les esprits et on pourrait comme ça continuer sans fin, ces vérités semblent presque devenues des postulats ! « a été/est toujours » on parle de lui au passé et au présent, il a disparu mais est/sera toujours là.

Non non je pense vraiment pas qu’il faille expliquer le pourquoi du comment, rendre un hommage pompant alors que pour moi c’est l’évidence. La musique ça se décrit pas ça s’écoute et s’agissant de Nirvana mieux vaut écouter infiniment de fois qu’une !

Son enfance était heureuse selon ses dires…jusqu’au divorce de ses parents à huit ans. Il devient alors instable, maussade et renfermé il fuit le domicile et s’installe quelques temps chez son instituteur. « Je hais maman, je hais papa, papa hait maman, maman hait papa, tout çà me rend triste« . Voilà ce que l’on pouvait lire sur les murs de sa chambre. Huit ans, et déjà un rejet de ce qu’il entoure. Ce côté très peu social le poursuivra pendant toute l’adolescence, et même après. Lorsque les jeunes de son âge s’intéresse au foot et au sport, lui préfère l’art et la musique. Difficile alors de s’intégrer à une population locale rude ou les hommes s’intéresse à « couper du bois, baiser, boire, parler de baise et boire encore » selon ses dires.

Très maigre, et très timide, le garçon fait l’objet d’incessantes moqueries, et est aussi rejeté par les autres car tellement peu sociable qu’il paraissait un peu dément. « Ca ne m’aurait pas surpris si on m’avait élu la personne capable d’assassiner le plus facilement tout le monde à un bal de fin d’année » raconte Kurt.

La musique est son échappatoire, et ses mauvaises expériences lui serviront d’inspiration : « Something in the Way » est inspiré des quelques jours pendant lesquels il dort sous le pont d’Aberdeen nord. About a Girl est un hommage à la petite amie de Kurt, Tracy Marander qui l’a hébergé gratuitement lorsqu’il laisse tomber le lycée. Il se consacre totalement à la musique, enchaine à côté les petits boulots, jusqu’aux premières consécrations. Les tournées s’enchainent, Kurt s’enferme un peu plus. Le succès le rend mal à l’aise, et il trouve dans les drogues une sorte d’échappatoire…

La suite tout le monde l’a connait. In Utero, IncesticideBleach sont des triomphes, Nevermind une véritable bombe atomique qui propulse Kurt au rang de rockstar. Un succès que le garçon n’a pas supporté. Le 8 avril 1994, on retrouve son corps jonchant le sol de la serre de sa maison de Seattle. Il n’avait que 27 ans. Le rock est orphelin. Et aujourd’hui encore, il est à la recherche de son Dieu. Qu’il l’est cherché ou pas, le résultat est le même, Kurt Cobain demeurera à tout jamais l’une des plus grandes rockstar.

Lamiya Aït-Saïd

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.