On y était : James Vincent McMorrow et You and You au Café de la Danse

J’avais fait tout un foin sur James Vincent McMorrow, louant son album à tous, et vantant ses mérites à qui veut bien l’entendre. J’attendais donc énormément de son concert du 30 mars au Café de la Danse. Comme beaucoup apparemment puisque le concert affiche complet. On se dit « chouette, allons voyager, et se laisser porter par la voix absolument magnifique de James ». Sauf que désillusion. Peut-être ai-je mis l’Irlandais sur un piédestal un peu trop rapidement. Le live, on le sait c’est un peu le moment de vérité pour les artistes. Ca passe ou ça casse… Et là, malheureusement ce n’est pas passé.

Mou, peu inspiré, le regard fixé au ciel, statique, James Vincent McMorrow enfile les titres sans rien y apporter de plus par rapport à l’album. Le problème est là : le set de l’irlandais ressemble en tout point à l’album Early In The Morning sorti quelque mois plus tôt. Avec impatience on attend le moment où le concert décolle, le public s’enflamme. Sauf que ce moment-là il n’arrive jamais. Les intermèdes sont infinis, le set pas très bien ficelé alternant simple guitare-voix et titre entouré avec ses musiciens. Malheureusement James n’a pas réussi a emporté le public lui n’est au final qu’un simple spectateur.

J’ai quand même réécouté l’album ce matin, histoire de ne pas rester sur une mauvaise opinion. Si je devais donc choisir entre l’album et le concert, je choisirais l’album. Incontestablement.

Tout n’était pas à jeter ce mercredi 30 mars, loin de là, puisque la première partie a pour le coup assuré : You and You se présentait ce soir-là en formation légère et inédite, à savoir guitare/voix-batterie. Le set a été court certes, mais dynamique et vivant. Le groupe/duo présentait quelques nouvelles chansons  (il faut m’excuser j’ai pas eu le réflexe de les noter), mais aussi des anciennes (« Brand New Son », « Rainbow », « Bye Bye »), et en a profité également pour proposer l’unique chanson en français (« L’Eclair« ) dans la langue de Shakespeare. Si le set était court, il a été diablement efficace et on a largement préféré celui de You and You.

Un Grand Merci à Franck Nardin, pour les photos du concert. Vous pouvez découvrir d’autres clichés sur son site.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.