On y était : Ben l’Oncle Soul au Zénith de Paris

Le jour où je suis enfin retournée voir Ben L’Oncle Soul en concert.

Ben L’Oncle Soul et nous, c’est toute une histoire d’amour. Je me souviens du temps où sa reprise « Seven Nation Army » des White Stripes commencait à tourner sur Internet. Je me souviens également avoir accepté d’aller voir un concert de Féfé à Nanterre en février 2010 dans une mini-salle, avec en première partie, un certain Ben L’Oncle Soul. Je me souviens aussi avoir emmené durant une pause déjeuner, 3 amis de prépa avec moi, afin d’aller le découvrir à nouveau à La Défense lors du festival Chorus deux mois après – et accessoirement arriver bien en retard à notre cours de littérature de l’après-midi. Mais c’était pour la bonne cause. Enfin je me souviens de ces mêmes amis qui m’avaient offerts l’EP de Ben dédicassé à l’arrache. Depuis ce temps-là, et depuis la sortie de l’album de Ben en mai 2010, je vous avoue que je n’ai pas cherché à revoir Ben en concert. Trop loin. Trop complet. Trop connu.


Mais c’était sans compter le retour des amis, qui pour mes 21 ans m’ont sorti deux places pour aller voir Ben L’Oncle Soul au Zénith de Paris ce mardi 10 mai 2011.

Je vais vous passer les détails de l’attente dans le parc de la Villette. Mais je ne peux pas, ne pas mentionner le fouillage de sacs express avant de finalement entrer dans la salle. Pour information, tous les couteaux, ciseaux, bouteilles, shampoings, dentifrice, sandiwchs etc. sont permis, mais les appareils photos (en l’occurence le mien), qui ont le malheur d’être un peu plus gros que la moyenne, ont le droit à une consigne en plein air. Je remercie le responsable chauve, et occupé, qui d’un signe de tête à son employé m’a permis de récupérer mon Réflex pour le concert. Si ce cher Monsieur n’avait pas été là, j’aurais pu soit 1. Ressortir, rentrer chez moi, et le déposer (je vous jure!) ou 2. Le confier à des inconnus, dans des casiers sur roulettes, en plein air, et sans garantie/assurance. Trève de bavardage, mon pote, mon appareil et moi avons finalement pu entrer, et nous installer dans la fosse. Malheureusement pas de premier rang, à cause de ce fichu retardement.

C’est donc au 2ème rang, que nous avons assisté à la première partie du concert, par Imany. Installée avec son guitariste génial, et son micro devant le rideau, je peux vous dire que malgré les apparences c’était vraiment éblouissant de simplicité. Imany a une voix d’alto-ténor magnifique, et ses titres en anglais lui siéent à merveille. Ce que je peux reprocher, c’est la pauvre demi-heure qu’Imany a chanté. Cependant, ce temps semble suffisant pour la belle jeune femme, de gagner un grand nombre de fans présents dans ce Zénith de Paris complet. (www.imanymusic.com)

Passons aux choses sérieuses avec Ben, et 10 choses que vous devez savoir à propos de ce concert:

1. C’est de plus en plus un spectacle que ce concert, puisque la scène est assez impressionnante : fond de rideau rouge froissé, grosses lettres lumineuses « Soul Man », des dancsurs de hip-hop en intro et en conclu, et il semble, un pianiste supplémentaire à la troupe des Soul Wash boys.

2. Parlant de Soul Wash Boys, je me dois de saluer une nouvelle fois Ulrish Kwasi et Opé Smith, les deux éternels danseurs/choristes de Ben, qui assurent un max. Un dynamisme de dingue, et deux courts solos pour les garçons : « Mess Around » pour Opé et impossible de me souvenir du titre d’Ulrich. Mais un réel plaisir de les entendre en solo, pendant que Ben se repose en coulisse un court instant.

3. Deux invités pour Ben, son compositeur de chansons pas terriblement à l’aise sur scène, et Beat Assaillant, que je ne m’imaginais pas comme ca.

4. Quasi tous les titres de son premier album sont passés, et certains de son EP. Un grand plus pour « Come Home », « Seven Nation Army », « Crazy », et « Petite Soeur ». Je regrette qu’il n’ait pas tenté « Partir », une chanson magnifique de son album.

5. Un bain de foule gigantesque, de la scène à la fosse, puis de la fosse aux tribunes, puis des tribunes à la scène, en repassant par la fosse. Sans parler des aller-retours dans les allées des tribunes, et de la petite danse en plein milieu de la fosse. Je n’oublierai pas non plus le passage de Ben entre mon ami et moi, afin de rejoindre la scène, et le garde du corps qui a failli mettre fin à la vie de mon zoom à ***€ en tentant de soulever Ben de l’autre côté des barrières.

6. La présence de Ben est toujours aussi surprenante. Un garçon tout en sourires, rires, et talent, qui parvient à faire lever tout le Zénith, afin de danser et chanter avec toute sa team car « on n’est pas au cinéma! » dixit Ben. Un artiste qui permet à chacun de ses musiciens de se mettre en valeur lors de petits solos. Un petit coup de coeur pour le solo de basse assez exceptionnel. Enfin, un jeune homme qui ne cache pas sa joie et sa bonne humeur d’être là.

7. Ben a un tatouage au poignet gauche, une sorte d’alliance sur l’annulaire de sa main gauche, et enlève souvent ses oreillettes afin d’entendre en live sa musique.

8. Un superbe travail de lumières (à bas quand même le rouge et le orange), qui a bien mis en valeur les cuivres (sax, sax ténor, trombonne, trompette). Et une équipe qui m’a paru toujours aussi soudée et motivée par leur travail en commun. D’ailleurs, aucun membre n’a été remplacé depuis la création des Soul Wash Boys

9. Une chaleur à crever. Un Zénith complet, et d’ailleurs assez impressionnant, quand tout le monde est invité à faire le même geste. Pas de débordement à signaler, ni de mauvais comportement. Une chose m’a vraiment fait plaisir: le mélange d’âges des spectateurs. Bien qu’il y ait clairement une majorité de filles, on a pu voir beaucoup de familles avec des enfants en bas-âge plutôt en tribunes, mais aussi des Mamans en fosse venant se détendre un peu.

10. J’ai tout oublié pendant ce concert, c’était comme un moment hors du temps, sur une autre planète. Alors forcément ca fait plaisir. Surtout qu’on n’a de force de le répéter, mais Ben L’Oncle Soul il faut aller le voir EN VRAI, en live ! C’est clairement une bête de scène, et l’on ne peut pas lui retirer cette capacité à faire danser et chanter des milliers de personnes en même temps. On ne peut pas non plus lui retirer le travail fourni pour proposer un tel show.

Merci Ben, merci les Soul Wash boys, j’ai vraiment passé un bon moment.

Vous pouvez retrouvez Ben en tournée dans toute la France, mais également en Italie, Allemagne, Pays-Bas, Autriche, Nouvelle-Calédonie, Réunion, Guyanne, Belgique, et de retour au Zénith de Paris le 15 et 16 décembre !

Emma S.

Advertisements

Une pensée sur “On y était : Ben l’Oncle Soul au Zénith de Paris

  • 11 mai 2011 à 18 h 01 min
    Permalink

    Très bon article. Concernant le titre d’Ulrich, c’était Superstition de Stevie Wonder 🙂

  • 11 mai 2011 à 21 h 39 min
    Permalink

    Emma,

    Merci pour ce poste si bine écrit !!! J’étais également présente au concert d’hier et je dois dire qu’en effet Ben est juste Incroyable sur scène, une énergie, une voix, un personnage … EN bref un pur délice !!! Et comme tu l’as si bien dit les Soul Wash Boys au Grand Complet sont des artistes incroyable!

    Merci

    Jessica

  • 12 mai 2011 à 0 h 01 min
    Permalink

    @ Max: Merci !! Je me souvenais juste que cela commençait par ‘Super’ et que c’était un titre de lover, mais impossible de m’en rappeller.

    @Jessica: Les Soul Wash Boys sont incroyables je suis grave d’accord avec toi. Merci pour ce beau commentaire ça me touche beaucoup.

  • 12 mai 2011 à 14 h 35 min
    Permalink

    J’ai adoré cette soirée qui m’a mis une pêche d’enfer comme jamais depuis longtemps. Une belle découverte en première partie. Imany a une voix absolument…à se faire dresser tous les poils des avant-bras et des bras réunis de tout le Zenith.
    Nous sommes venu en famille et malgré mes 50 balais bien tapés, et les 20 ans de mon fils, nous avons passé un merveilleux moment. 30 ans après le Zenith permet toujours de distiller ces moments plutôt rares de communions.
    Merci pour ce post bien ficelé. Juste un petit regret, les photos sont superbes mais une seule de la scène avec toute la « band ».
    Alors au prochain concert.

  • 12 mai 2011 à 20 h 30 min
    Permalink

    @Jean-Marc: Imany est vraiment un talent à suivre! Surtout avec ce guitare-voix qui fait bouger tout le Zénith. Je suis complètement d’accord !
    Merci pour les photos, je ferai mieux la prochaine fois promis 🙂 Le petit détail qui tue c’est que je n’ai pas osé changer mon zoom pendant le concert de peur de faire des bétises avec, surtout dans la fosse. J’espère y retourner, et me rattraper, car il est vrai que le groupe est plus qu’extraordinaire.

  • 24 mai 2011 à 1 h 46 min
    Permalink

    Pour les petits chanceux (expat ou touristes de passage) Ben L’Oncle Soul sera en concert à NEW YORK (oui oui NYC !!) le 21 juin prochain dans le cadre du Festival Summer Stage qui se déroulera à Central Park ! http://bit.ly/ixDdDl

    Je me prendrais bien un billet d’avion moi :o)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.