Le rock épique façon May Day

Il est vrai que de nos jours, une fille qui fait du rock à vite fait d’être associé à PJ HarveyAnna Calvi ou encore Lisa Portelli par exemple. Il faut dire que l’anglaise est un modèle du genre pour les filles de notre génération. Et, évidemment elle a ouvert les portes pour beaucoup de rockeuse en herbe.

Justement, pour May Day, PJ Harvey fait office de « Dieuse », et on retrouve un peu de rock et de sensualité « harveysque » chez Maud. Mais oublions PJ Harvey. May Day possède son univers bien à elle, au carrefour du rock, du blues, de la pop du western spaghetti. Elle parle d’amour sous toutes ses formes, même quand ça n’en a pas l’air.

La belle sort son premier EP en 2011. Intitulé Meet My Love, il est le résultat d’un improbable tourbillon causé par…Zazie. Oui elle-même. La chanteuse flashe sur May Day et lui propose d’ouvrir pour elle, à l’Olympia qui affiche complet. OK. La chance d’une vie qu’on ne peut laisser passer.

Pas de matière en CD, mais des compositions à la pelle qui n’attendent que d’être écoutées. Une semaine enfermée dans une maison à la campagne avec Julien Joubert, et quelques semaines plus tard né l’EP qui mélange les ambiances et séduira tous les amoureux de musique : « Strawberry Tree » est une jolie ballade pop-folk sucrée. « Second Blast » nous propulse dans le far-west américain, « I’ll Shoot You » séduit par sa rythmique grave. Mais, le morceau qui marque les esprits serait sans doute « Lightning Always Strikes Again ». Un titre de 10 minutes tout simplement épique. On commence doucement avec une guitare amplie d’effets…puis ça monte en puissance, et ça explose. Et puis le calme revient. C’est certainement mon titre préféré pour ma part…

Mais difficile de choisir entre les 6 titres de cet EP remarquablement bien réalisé et addictif au possible…

May Day, vous allez adorer, impossible qu’il en soit autrement : des mélodies bien pensées et bien construites qui vous restent bien en tête, des histoires dans lesquelles on se reconnait, une voix qui sort de l’ordinaire, et un EP qu’on ne s’arrête plus d’écouter. Une chose me manque pour l’instant : voir la demoiselle sur scène !

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.