Chantier des Francos : les premiers artistes séléctionnés

C’est la rentrée pour le Chantier des Francos. Et pour la première session de travail, les Francofolies ont décidé de donner un coup de pouce à Cléa VincentInglenook et Théodore, Paul et Gabriel.

Avant de vous présenter les trois groupes, parlons un peu du Chantier des Francos. C’est une grande session de travail pendant lesquels des jeunes artistes en développement participent à des d’ateliers et résidences pour améliorer leur projet artistique et surtout leurs perf’ scéniques. On le sait, la scène c’est un peu l’épreuve de vérité, ça ne ment jamais, c’est en live qu’on se rend compte de la véritable valeur d’un groupe, aussi c’est un exercice à ne pas négliger. Entourer de professionnels les artistes vont donc travailler pendant une semaine et se produire devant différents types de public pendant des filages. Ils auront aussi l’opportunité de se produire pendant le Festival des Francofolies de la Rochelle en juillet prochain dans le cadre de la scène « Premières Francos ». S’il fallait vous citer certains artistes qui sont passés par la, je vous dirais Cascadeur, Madjo, Cali, Arnaud Fleurent-Didier, Claire Denamur, Emily Loizeau, Pauline Croze, Ben Mazué

Inglenook

Des trois premiers, ce sont mes préférés. Parce que oui c’est folk un peu dans la mouvance de Beirut ou Fleet Foxes par moment. Trois jeunes gens : deux filles et un garçon, des harmonies qui donnent des frissons dans le dos. Et puis, surtout c’est une voix, celle d’Agathe qui ne laisse pas indifférents : haut perchée qui s’autorise des envolées lyriques assez dingues. Je suis complétement accroc à leur chanson « The Call » que j’ai dû écouter une bonne quinzaine de fois.

Théodore, Paul et Gabriel

Comme son nom l’indique, ce sont trois filles qui font aussi du folk, mais aux accents un peu plus rock voire country-rock parfois. Le groupe s’est formé il y a environ trois ans et elles sortiront leurs premiers EP le 28 novembre 2011. Et leur mantra c’est « se faire plaisir ». Et, elles se sont fait d’ailleurs plaisir en faisant le lever de rideau d’Anna Calvi, à l’Olympia pendant le festival des Inrocks.Pas mal.

Cléa Vincent

J’avoue, je ne connaissais pas du tout. C’est donc pour moi, une toute nouvelle nouveauté. Une jolie fille derrière son piano qui chante de bien belles compos poétiques entre jazz et chanson française. C’est mimi tout plein !

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.