Rock & the Cité

Cet article n’a aucune finalité musicale…
Coup de gueule, lettre ouverte, justification ou explication ? Un peu de tout ça à la fois j’imagine… Je veux simplement faire part de mon expérience… Parler de certains préjugés  que j’ai pu observer sans  aucune prétention à part celle de les constater et de les aborder.

« Mystère et suspense »  (Chanson du groupe Fonky Family)

Je préviens que mon propos, mes mots n’ont aucun but stigmatisant, je m’en sers justement comme pied de nez à tout les pointeurs du doigt.

« Wesh je m’appelle Lamiya, je vis en banlieue et j’écoute du rock. »

Alors petite précision quand je dis banlieue je ne parle évidemment pas de villes de banlieue telles que Neuilly, Saint-Cloud, Boulogne… Non moi là où j’habite il y a 75% de logements sociaux, vous savez c’est « La Banlieue » qu’on prononce avec un petit accent racaille.
Cette phrase grammaticalement correcte et facile de compréhension comporte pourtant, pour certains un non-sens. Laissez moi vous expliquez :

1. Lamiya = arabe.
2. Banlieue = cité.

Pour l’instant les choses vont à peu près. C’est quand on rajoute le « j’écoute du rock » que ça devient un peu étrange, limite paradoxal : une arabe de cité qui écoute du rock ?? On dirait limite « WTF c’est quoi ce non-sense« .
Pourquoi ai-je eu envie d’écrire cet article ? Comme souvent sur ce blog on écrit suite à nos expériences personnelles.

Il y a pas mal de temps, j’étais avec une amie à moi et un copain à elle que je ne connaissais pas. Celui-ci était apparemment assez intéressé par ma personne et me demandait plein de renseignements. Prenant mon indifférence pour de la timidité, il me dit « non mais en plus ça se voit que t’es une fille bien qui sort pas trop et qui fait pas n’importe quoi » (passons sur l’insinuation grossière que fille qui sort = fille pas bien). Ce à quoi mon amie répond (à peu près) « Si Lamiya elle sort pas mal, elle est tout le temps en vadrouille et en plus elle va à plein de concerts« . Le garçon, ayant visiblement l’habitude de draguer, enchaîne par un « ah moi aussi j’aime bien la musique, aller à des concerts, dis-moi quand tu veux, on y va ensemble » (j’ai dit « ayant l’habitude de draguer » et pas bon dragueur) « Ouais mais cherche pas elle va à des concerts de rock« , « …de rock ????? Lamiya t’écoute du rock ???? Mais t’es une Française en fait« …

Satanée légende urbaine qui fait croire au gens que toute personne arabe, et encore plus si elle est banlieusarde n’écoute que du rap, du r’n’b et OF COURSE du raï.

Tu veux me pécho négro ? Mais fais gaffe je traîne avec des gens qui boivent de la Kro.

Rock & the cité ?

Quelle image a-t-on du rockeur ?

Autant vous dire sans surprise qu’elle est TRÈS stigmatisée… Déjà quand on parle de « rockeur » on parle de qui ? De ceux qui l’écoutent ou de ceux qui en font ? Majoritairement de ceux qui l’écoute. Oui parce que l’auditeur basique de rock n’a quand même pas volé son image… Dans notre enfance on ne fait pas trop attention à notre style vestimentaire, puis vient d’adolescence, et c’est la catastrophe. Donc imaginez un ado voulant imiter le style de ses idoles musicales… Je me souviens que les premiers spécimens de rockeurs que j’ai croisé par chez moi, c’était au lycée et comment dire… Ils étaient un peu (enfin pas tous non plus mais les plus affirmés) le cliché total vestimentairement parlant.

Une rockeuse, qui était au collège avec moi, est même passée du blond-des-blés-no-style au noir-corbeau-smoky-eyes-black-lips-black-dress-code en l’espace d’un an. Ils faisaient tout pour être anticonformiste : boire de l’alcool devant le lycée, fumer… Bref des ados se cherchant et adoptant le style Peace&Love ou sex, drug & rock’n’roll… Oui mais dans un lycée entouré de cités, ayant pour majorité des jeunes de quartier fatalement la tendance s’inverse : à nous de stigmatiser les autres.

Puis, je ne vous apprends rien en vous disant que le rap c’est la voix des cités. On est biberonné au rap, au r’n’b et à la musique arabe/africaine. Après quand tu grandis tu t’ouvres, t’écoutes de la funk, de la house. Après si t’es cool tu vas écouter « des petits sons à l’ancienne » ! Traduction : de la soul et si t’es encore plus cool du blues(mais là déjà tu commences à entrer dans la catégorie des gens atypiques). En gros, pas des musiques de « blanc ». Ça laisse pas grand chose pour le reste, encore plus quand on sait que chez nous,  le rock est totalement une musique de blanc !

Alors quand j’entends des « Mais Lamiya pourquoi tu écris dans un blog de rock, c’est pas ta culture musicale de base » « T’écris même pas sur d’autres musiques pourtant t’as pas grandi en écoutant du rock » « DU ROCK ? »

Les arabes et le rock : antinomique ?

À croire que notre origine conditionne ce que nous écoutons…

Nous sommes donc des incompris, nous les Arabes qui écoutons du rock, des stigmatisés parmi les stigmatisés. « Vivons mieux, vivons cachés » on essaye tant bien que mal de s’intégrer à coup je « Oui mais j’aime bien Booba aussi », en évitant de prêter notre MP3. Limite on formerait une société secrète, un groupuscule… Je me souviens aussi qu’au lycée je m’étais liée d’amitié avec une Algérienne que je ne connaissais pas qui habitait pas loin de chez moi car elle écoutait elle aussi du rock donc ça nous faisait un point commun.

Oui mais non, il faut assumer, moi je le dis haut et fort et tout le monde le sait que j’aime le rock et aussi le heavy métal : la musique n’teh chétane (la musique du diable) ! J’écoute aussi du rap. Il est vrai que j’en écoute un peu moins que la moyenne d’un « Arabe » qui vit dans une cité mais ça fait pas de moi quelqu’un qui renie ses origines/sa culture ou je ne sais quoi. Je ne suis pas « francisée » comme un blanc qui écoute du rap n’est pas « arabisé ».

L’être humain aime tout ranger dans des cases, juger et bien sur tout le monde se plaint des gens qui le font… Il manquerait plus que j’ai à justifier de mes goûts musicaux.

PEACE !

Lamiya AS

Advertisements

Un commentaire Ajoutez le votre

  1. Sarah dit :

    J’ai apprécié la lecture de ton article.
    Il montre bien la stigmatisation dont les arabes écoutant du rock, ou autre chose que du rap, font face. Etant moi même arabe et appréciant tout les genres de musique ( Je peux passer du Kery James au Black Keys) J’ai du faire face aux jugements des gens. Mais je n’habite pas en cité donc je n’était pas baigner dans la « culture Rap/Hip Hop » et donc je n’avais rien a cacher. Par contre quand je suis chez moi et que mon frère aussi je met le son moins fort lui revendique que le « Rap s’du bon son le reste c’est dla merde Wesh ». Moi qui croyait être seul a écouter se genre de musique ! ( Je suis pas tres Heavy Hardcore tout ça mais bon 🙂 )
    Je ne suis pas un Alien Finalement.
    Si tu veux en parler avec une autre arabe je suis la 😉

  2. Big Bad Pete dit :

    Très bon article, bien écrit, agréable à lire. Merci !!!

  3. Sabrina dit :

    Je vis dans une ville où il y a beaucoup de personnes (majoritairement arabe) écoutant le rap, aucune personne n’a essayé d’ouvrir son esprit, c’est limite si je dois me cacher pour ne pas être renier, mais bien évidemment, je porte mes t-shirts de groupes avec fièrté, fan de métal, je n’ai pas oublié mes origines malgré tout, et cassons ces stéréotypes de m**** !

Laisser un commentaire