On (n’)y était (pas) : les 12 Dirty Bullets au Klub

Petit coup de gueule général : j’en ai marre des concerts qui ne respectent pas les heures dites !

Tonnerre de mille sabords !

Ca ne vous est jamais arrivé de payer pour un concert, mais au final de devoir partir avant de pouvoir ne serait-ce que voir les visages de ceux pour qui vous aviez fait le déplacement  ?

Contextualisation le tout.

Concert au Klub à Châtelet, rue Saint-Denis, jeudi dernier. Alors certes c’est une veille de jour férié. Mais contrairement à ce qu’un organisateur du concert a clamé en voyant la salle se vidé petit à petit : non tout le monde n’a pas de voiture, non  tout le monde ne rentre pas en métro car il existe d’autres moyens de transport beaucoup moins réguliers niveau horaires, et surtout non ce n’est pas jusqu’à deux heures du matin, cela ne l’a jamais été. Visiblement, ce jeune homme n’a jamais eu à devoir courir pour attraper le dernier train capable de le ramener chez lui, sous peine de prendre un PC et de marcher 1 petite heure après avoir traversé plusieurs villes à pieds.

Quand on programme quatre premières parties, et que certaines de ces parties ne sont pas capables de gérer leur temps donné, c’est que dans le fond, l’organisation n’a pas fait son travail comme il le faut. Encore plus quand le groupe phare de la soirée, en l’occurrence les 12 Dirty Bullets tout droit arrivé d’Angleterre après une tournée aux Etats-Unis, ne joue pas avant minuit. (Et entre vous et moi j’avais l’espoir de finalement pouvoir les revoir en France, et bien non, puisqu’ils sont désormais aux Pays-Bas.)

Alors certes il y a toujours des arguments type « nuisances sonores », « interdiction de jouer avant telle heure ». C’est la loi, je respecte. Ce que je respecte moins, c’est l’incapacité à prévoir les retards communs, connus et prévus des différents groupes.

Donc je n’ai pas pu voir les 12 Dirty Bullets que j’étais venue voir spécialement, et avec hâte. Par contre j’ai pu entendre les QUATRE premières parties composées d’abord de Orphee’s Cry, avec une belle voix au micro et en acoustique, ce qui est toujours agréable pour débuter un show. Puis des Messengers. Suivi d’un groupe que je ne nommerai pas pour ne pas dire de méchancetés. Enfin les Memphis Belle, sans doute le groupe le plus mature physiquement et musicalement parlant. (car oui j’avais un peu l’impression d’être dans un public type LOL)

Voilà, je sais que c’est commun de ne pas commencer à l’heure, même branchouille d’arriver en retard et se s’installer pendant des plombes, cependant c’est un manque de respect total, auquel je ne me fais pas. Je sais bien qu’il y a toujours des facteurs extérieurs qui viennent s’interposer au bon déroulement d’une soirée, tout ne peut pas être parfait. Je dois être simplement très très déçue.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.