La pop édulcorée de Manceau

Cela vous arrive parfois de ne pas réussir à vous lever le matin ? Vous trainez, vous loquez, vous restez observer les fissures de votre plafond. Vous attendez tranquillement qu’une vague d’énergie vous ébranle, mais rien n’y fait. Vous êtes paresseux.

Pourtant, il y a Manceau. Une perle pop originaire de Rennes, à en faire déplacer les nuages bas et lourds d’hiver. Le titre Full time job, et c’est parti. Aujourd’hui vous serez un winner. Manceau, ce n’est pas du tout en référence à la préfecture sarthoise mais au parc des Champs Manceaux près duquel Julien, le chanteur, vivait. Le groupe s’est fondé en octobre 2009, avec d’anciens membres des My Lullaby (pop/rock influence soul) et Pleyad (pop-rock électronique mélancolique). La fusion de ces deux groupes donne une synthpop survitaminée, très mélodique. La suavité de la voix, à mi-chemin entre celle de Mika et de Thomas Mars de Phoenix, se cale sur un arrangement bien groovy : impossible de ne pas danser sur « Full Time Job » comme un imbécile, de résister au charme désuet de « Melody of Happiness » à la flûte de « The fool on the Hill » de nos chers Beatles, de ne pas craquer à l’écoute du picking sur « Under the Same Moon » (oui, bon, je fais ma nana, j’ai compris!). Dans Manceau, il y a de l’inventivité.

Ils savent marier les instruments électro et acoustiques, comme nos voisins anglais des Noah & The Whale ou les frenchy Dionysos : ukulele, trombone, flûtes. Ce qui les démarque des autres groupes pop qui se suffisent à réchauffer les classiques. Manceau, c’est personnel, et ils font des tubes sans que cela soit marqué « musique de vendus » dessus. Ils assurent au point de ne pas cesser de tourner : on compte leur apparition aux trans en 2010, au Printemps de Bourges, Mainsquare et Francofolies de la Rochelle l’été dernier, mais aussi dans les salles parisiennes comme La Flèche d’Or, l’International, le Théâtre de l’Odéon. Increvables, ces popeux rennais n’ont pas finis de mouiller leurs chemises et de se durcir les phalanges sur le métal de leurs cordes. Ils ont sortis leur premier single, ‘Full Time Job’, le 22 novembre 2011, assorti d’un clip. Il est téléchargeable gratuitement sur internet, crise d’enthousiasme nous voilà !

– Rappel : Manceau fait parti des Lauréats du FAIR 2012, au côté d’une ribambelle de chouchous du blog, Kid With No Eyes, GiedRé, Oh! Tiger Moutain ou encore Sarah W. Papsun.

Isa.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.