Les concerts à ne pas manquer en janvier à Paris

J’avais prévu de mettre dans mes Bonnes Résolutions 2012 : faire moins de concerts, histoire de remettre à niveau mon compte d’heures de sommeil. Mais, le fait est que c’est pas possible. Parce que des concerts topissimes, il y en a des tonnes. Et ce serait bête de les rater n’est-ce pas ? D’ailleurs, il y en a tellement, que comme chaque mois on te propose notre sélection de  gigs à ne manquer sous aucun prétexte. Et tu n’as pas le droit de dire « nan mais il faut trop froid, je peux pas sortir », parce que c’est un mensonge.


9 janvier : What About Penguins, l’International. Les pingouins ont bien compris qu’en hiver il faut se réchauffer. Ils ont montré que leurs nouveaux morceaux dépotés grave au Gibus en décembre. Si tu veux en avoir la preuve, vient les voir à l’International !

15 janvier : The Pains Of Being Pure At Heart, Maroquinerie. C’est quand je vois des noms de groupes comme celui-ci que je suis contente de ne pas faire de la radio ou de la télé. Je suis tombée en amour pour leur deuxième album Belong, recueil de tubes plus ou moins noisys où les décibels ne font que grimper ! Irrésistible en album, et à ne pas manquer en live.

18 janvier : Laura Gibson, Point Éphémère. Folk gracieux et soyeux tricoté dans la pure tradition « americana », des ritournelles aux mélodies délicates.

19 janvier, KÜTU (REC) PARTY : The Delano Orchestra + Garciaphone, Flèche d’Or. Je suis une grande amoureuse de The Delano Orchestra, et j’arrête pas de les rater. Là, hors de question de les manquer, du pop-folk d’écorchés. Une troupe de 6 musiciens qui te font dresser les poils des avants-bras.

20 janvier : Kid With no Eyes,  Nouveau Casino. Il suffit de se promener ça et là sur le blog pour lire tout le bien qu’on pense du Kid, que je surnomme le frère jumeaux de Damien Rice. Sans dec, je pense qu’il doit y avoir une connexion psychique et spirituelle entre ses deux-là. (non non j’ai pas fumé, je vous promet)

25 janvier : The Black Keys (+Portugal The Man), Zénith de Paris. Sans doute l’un des meilleurs groupes de rock en activité aujourd’hui. Je ne suis pas très séduite par leur dernier album « El Camino », en revanche je reste éperdument amoureuse du reste de leur discographie

30 janvier : Ben Howard, La Cigale : il n’y a pas meilleur façon de terminer le mois de janvier que de découvrir en live et dans l’une des plus jolies salle de Paris le folk bluesy envoûtant de Ben Howard.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.