Happy Birthday Kurt Cobain.

C’est vrai c’est glauque de fêter l’anniversaire d’un mec mort il y a plus de 15 ans. Mais c’est Kurt Cobain, et il aurait eu 45 ans s’il n’avait pas décidé de rejoindre l’autre rive une après midi d’avril. En 1994. Dans l’histoire du rock, c’est un anniversaire qui compte. Et dans l’histoire de Nirvana encore plus.

On dira ce qu’on veut, ce groupe a changé le visage du rock. Il était le porte-parole d’une génération en mal de vivre, en combat permanent avec la société. Kurt était le symbole de cette génération. C’était un groupe qui a marqué les esprits, et qui marquent encore les esprits aujourd’hui. Rares sont les artistes qui ne reconnaissent pas l’influence de Nirvana sur leur propre production. Rares sont les personnes à ne pas avoir fredonné au moins une fois « Smell Like Teen Spirit ». Rares sont les personnes à ne pas avoir été subjuguées par le MTV Unplugged du groupe.

Advertisements

3 pensées sur “Happy Birthday Kurt Cobain.

  • 21 février 2012 à 17 h 13 min
    Permalink

    Sans forcement de transition, et pour tous ceux qui s’extasient sur le mtv unplugged de Nirvana (bel album live la n’est pas le problème), je les invite à se pencher sur ce qui est selon moi le plus beau temoignage unplugged de cette « époque »: le MTV Unplugged d’Alice In Chains, très laaaaargement au dessus en termes d’émotions, de subtilités et de magie musicale…. et à mon sens quand on parle des grands « mtv unplugged », et bien on oublie bien souvent AIC….

  • 21 février 2012 à 17 h 17 min
    Permalink

    C’est également un de mes préférés. Mais j’ai arrêté de le regarder, parce qu’il me faisait trop pleurer. Une pure beauté…

    ça m’embête d’ailleurs, qu’Alice in chains soit un peu oublié… Nutshell, Rooster, Down In a Hole font parties du Top 20 de mes chansons préférées de tous les temps.

  • 21 février 2012 à 17 h 29 min
    Permalink

    et bien tu cites juste mes 3 préférées de l’album…. En terme d’harmonies vocales, c’est juste sublime, musicalement, les parties guitares sèches sont à tomber et je suis d’accord avec toi, AIC est injustement oublié, avec un destin aussi tragique pour Layne Stayley, ce qui contribue je trouve à la magie de ce concert….quand meme les musiciens du groupes doutaient de la capacité de Layne a être capable de chanter tant il était chargé à l’héroïne….on connait le résultat…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.