Hanni El Khatib : « J’ai du arrêter un concert pour stopper une bagarre » (Interview)

C’est non sans une certaine excitation difficilement dissimulable que me voilà en cette fin de dimanche après-midi devant l’Epicerie Moderne de Feyzin. Ce soir j’ai rendez-vous avec Hanni El Khatib… LA sensation rock garage du moment… Son album « Will The Guns Come Out » a fait partie de la sélection des meilleurs albums 2011 dans toute la presse musicale… Le garçon nous (j’ai emmené ma concert-buddy blonde Lucie) reçoit en tête à 3 têtes dans sa loge, le look rock absolument parfait, grand, brun, avenant, plus grand, plus avenant et plus mince que l’image que m’en avait donné mes recherches sur le net. Bref. J’ai rendez-vous avec Hanni El Khatib…

Math: Dernièrement il semblerait que les formations en duo, et plus particulièrement duo guitare/batterie soient la meilleure formule pour un groupe de rock. Donc ce n’est finalement pas nécessaire d’avoir l’ensemble basse/ 2 guitares/ clavier pour être un putain de bon groupe de rock n’est-ce pas ?!

Hanni : Voilà, ce n’est pas nécessaire. Juste batterie, guitare, voix et ça le fait. A la base nous étions un duo pour une question de pratique mais j’aurais bien voulu un groupe au complet. Nous avons commencé à faire des concerts il y a 3 ans, nous avons tourné ces 3 dernières années et de manière très intensive depuis 1 an et demi. C’est juste plus simple en tournée en jouant en 1e partie d’un groupe célèbre, ils ne veulent pas embaucher 5 personnes, ils préfèrent prendre 2 personnes. Deux c’est plus simple ! Donc je ne suis pas opposé au fait d’ajouter des membres, et nous serons d’ailleurs 3 sur notre tournée américaine.

Math : ce sera un guitariste ? Ou…

Hanni: Je ne sais pas encore, peut-être multi-instrumentaliste, mais pas un bassiste.

Math: Vous êtes déjà en train de travailler sur un nouvel album ?

Hanni : Je suis en train de l’écrire et je devrais l’enregistrer une fois que la tournée va ralentir en Mai.

Math : vous retournez aux Etats-Unis maintenant ?

Hanni : Oui pour continuer à tourner toujours plus…

Math : Et vous faîtes ça jusqu’à la fin de l’été ?

Hanni : Jusqu’en Mai, et ensuite nous enregistrons l’album, puis nous serons de retour en Europe pour les festivals.

Math : Est-ce que vous avez des scoops à nous annoncer sur le sujet ?

Hanni : Le seul confirmé pour l’instant est le Primavera à Barcelone. Mais j’ai toute une liste avec des choix à faire, nous ne confirmons rien pour l’instant, mais oui nous serons de retour.

Math: Votre album a un son très vintage, certaines chansons auraient pratiquement pu être écrites dans les années 50 ou 60, notamment avec l’utilisation des Doo Woops. C’est totalement à l’opposé de ce qui est supposément tendance en ce moment, comme la Dream Pop ou l’Electro, vous ne vous sentez pas un peu comme un outsider ?

Hanni : Non, je n’y pense même pas. Ce qui me motive c’est que je vais faire la musique que je veux faire de tout façon, donc je ne fais pas attention aux tendances musicales du moment. Ça ne fonctionne pas comme ça pour moi, parce que je ne peux pas façonner ma musique en fonction des goûts de qui que ce soit. Si moi je suis content avec ce que je fais, alors ça va. Et puis à LA il y a un certain nombre de groupes avec qui je peux partager la scène et qui sont dans le même style. Je ne sais pas si ce genre est le plus populaire, mais nous faisons des concerts ensemble et ça semble bien fonctionner.

Math: Et par rapport à cet amour du vintage, est-ce que vous avez parfois la sensation de ne pas être né ou de ne pas vivre à la bonne époque ? Avez-vous la nostalgie d’une certaine époque ?

Hanni : Non absolument pas ! Je préfère certaines choses du passé, j’aime les fringues vintage, les voitures vintage, mais de dire que je voudrais vivre à cette époque, non ! Il y a tellement de trucs excellents aujourd’hui qui m’inspirent tout autant. Comme la musique électro, le hip hop, l’art contemporain. Je fais surtout référence aux choses que j’aime tout simplement.

Math: La première fois que j’ai entendu votre album j’ai pensé: voilà enfin quelque-chose de nouveau, du vrai rock bruyant pour changer des autres albums de 2011 ! Je l’ai aimé, mais ça m’a rappelé quelque-chose que je connaissais déjà, je n’ai pu m’empêcher de penser au Black Keys ! Je ne dis pas que votre musique a été influencée par eux, mais les avez-vous déjà rencontrés ? Avez-vous déjà joué ensemble ?

Hanni : Oui je les connais, mais non nous n’avons jamais eu l’occasion de jouer ensemble. Nous avons déjà trainé ensemble, Dan et moi parlons très souvent. Dan est vraiment dingue de musique… C’est vraiment un mec sympa ! Ce serait cool de partir en tournée avec eux, nous n’en avons jamais parlé en fait mais peut-être un jour…

Math : Je suis allée à Paris en Janvier les voir et c’était juste un truc de dingue !

Hanni : Oh cool, en fait j’ai rencontré Dan à Paris…

Math : 2 américains à Paris !

Hanni : Oui je pense que c’était ça le truc, nous sommes 2 américains à Paris : on devrait aller se prendre une bonne cuite ! (rires)

Math: On dit toujours que les plus belles balades, chansons folk, sont écrites par les groupes de rock les plus durs (« Nothing else matters de Metallica, « Wish you were here » des Pink Floyd, etc) c’est le cas ici avec « Wait. Wait. Wait. » C’est une chanson magnifique et très triste, on dirait une pause au milieu de la violence et de la tension crée par les autres chansons, pouvez-vous m’en dire un peu plus sur cette chanson ?

Hanni : Je savais que je voulais une espèce de chanson acoustique, un peu country, folk. J’ai commencé à écrire celle-ci et parce que le sujet m’était tellement personnel je me demandais si je devais ou pas la mettre sur l’album, parce qu’elle est totalement à part. Parfois je me dis qu’elle ne correspond pas à cet album, mais le jour où j’ai fini de la faire je me suis dit, bon…

Math : on a tous des facettes différentes, c’est l’une des vôtres.

Hanni : oui c’est exactement ça.

Math : c’est une bonne chose que vous l’ayez mise sur cet album, elle est magnifique, j’ai encore pleuré dans la voiture en l’écoutant tout à l’heure !…

Hanni : oh, wahou… (l’air un peu embêté !)

Math: Et “Garbage City”, vous parlez de LA j’imagine?

Hanni : J’y parle plus des villes en général. Je voyage beaucoup, je passe beaucoup de temps dans de nombreuses villes, comme à New-York, j’ai grandit à San Francisco, j’ai passé du temps à Londres, et un peu à Paris aussi. Ça parle de n’importe quelle ville…

Math: Vous avez grandi à San Francisco, j’y ai vécu moi-même pendant un an, donc je ne peux m’empêcher de demander : pourquoi LA ???

Hanni : En fait j’ai dû déménager à LA pour mon ancien job. J’étais Directeur Créatif pour une boite de skateboard et ils ont tout délocalisé à LA. Donc si tu veux garder ton job il faut que tu déménages à LA. J’ai essayé de trouvé un moyen de faire fonctionner ça en restant à San Francisco mais ils ne m’auraient pas permis.

Math : San Francisco est la plus belle ville du monde…

Hanni : Oui mais finalement j’en avais fait le tour. J’ai vécu là toute ma vie, je n’avais jamais habité ailleurs, donc j’ai décidé de tenter ma chance. Pour autant que je détestais LA en un sens je l’aimais bien aussi et aujourd’hui je l’adore vraiment.

Math: Vous êtes conscient n’est-ce pas que votre musique est très sexuelle…

Hanni : (Visiblement très embarrassé, regardant ses chaussures et rougissant pratiquement, je vous jure !)

Math : Oh allez !! Vous voyez les gens devenir dingues pendant vos concerts ! Donc ma question est quel est VOTRE sex album préféré ?! Nous ne sommes que des filles à Rock’n Fool, on veut savoir ce style de trucs !

Hanni : (toujours visiblement très embarrassé mais amusé !) Je ne sais pas… Peut-être T- Rex et « Electric Wire »… C’est un peu mellow, c’est pas vraiment dingue ! Je sais qu’Hayden qui est avec nous sur la tournée dirait Suicide. Très agressif hein ?… (nous sommes tous les 3 morts de rire cette fois !)

Math: Et en parlant d’ipod, qu’est-ce que vous écoutez en ce moment ?

Hanni : J’écoute tellement de musiques ! Il y a cette chanson d’Arthur Lee que j’aime beaucoup… Davila 666, un bon groupe. Dernièrement on a écouté beaucoup de David Bowie, les Talking Heads…

Math: Vous êtes en tournée en France depuis quelques mois, vous vous y sentez bien ? Qu’est-ce qui vous plait le plus ? Et ne dîtes pas la nourriture, tout le monde répond ça !

Hanni : Non je n’apprécie pas la nourriture plus que ça… Nous mangeons bien, mais on ne se fait pas des bons restos comme quand vous faîtes du tourisme, nous ne mangeons que des plateaux repas… J’ai des amis très proches à Paris, j’en ai d’ailleurs emmené une avec nous, elle est photographe, donc c’est un peu faire d’une pierre 2 coups ! C’est bon d’être dans un pays où j’ai des amis proches, avec qui je peux passer du temps, chose que j’ai faite pendant nos 2 jours de repos à Paris, un peu comme des mini vacances, ça c’est ce que je préfère quand je suis en France. Et voir des choses en dehors de Paris est important pour moi, parce que je n’ai jamais vu d’autres villes en France, tu peux te rendre compte à quel point chaque endroit est différent. On a été à Nantes, c’est juste wow, tellement différent.

Math : vous êtes allés à Rennes aussi ?

Hanni : Oui, pour les Transmusicales (en français parfait dans le texte !)

Math : Vous avez fait un concert incroyable là-bas, toute la presse a écrit qu’Hanni El Khatib était la future sensation rock !

Hanni : Oh ok, c’est cool. Je ne sais pas lire le Français donc je ne lis pas la presse !

 Math: Que pensez-vous du public français ?

Hanni : Quand nous avons commencé notre tournée française, le public était juste dingue ! Les gens partaient en vrille au point que je devais arrêter de jouer, ça a été le cas à Rouen. Pendant 3 concerts d’affilés, il y eut 3 bagarres ! J’ai dû arrêter le concert pour stopper la bagarre ! Maintenant il semblerait que cette folie se soit un peu calmée…

Math: J’allais vous demander si vous aviez des anecdotes de tournée rigolotes, mais ce n’est pas drôle ça, je pensais plus à des histoires de filles jetant leur soutien-gorge ou…

Hanni : alors ça aussi c’est arrivé ! (rires !!!) Mais je vais vous raconter, sur cette tournée nous étions tous les 3 à l’arrière du van et nous avons été intoxiqués au monoxyde de carbone. Nous avons été malade comme des chiens, nous sommes tombés dans les pommes, une fois réveillés nous avons vomi tripes et boyaux partout ! C’était pendant la route entre Londres et Manchester, pour notre 1e concert de la tournée. Ma peau était totalement blanche, j’étais fantomatique, j’ai vomi pendant des heures, j’ai dû assurer le concert, j’en suis presque tombé dans les vapes, mon cerveau ne fonctionnait plus… La dernière chanson jouée, j’ai jeté la guitare, couru à travers le public et vomi partout backstage ! Voilà notre anecdote de tournée… On aurait pu en crever !

Math : Vous avez attaqué le loueur non ?!

Hanni : J’imagine que j’aurais dû oui…

Math: Quel est votre état d’esprit avant de monter sur scène ? Est-ce que vous avez des rituels ou des superstitions peut-être ?

Hanni : simplement on boit pas mal…

Math : ok ça aide !

Hanni : oui ça aide… c’est un peu une manière alcoolique de faire les choses, mais quelques verres tous ensemble, high five et on y va !

La prestation d’Hanni sur scène fut violente, sensuelle, énervée, il a l’attitude rock aussi bien dans son look que dans la qualité du son de sa gratte. Il nous a offert un avant-goût de son futur album et je dois dire que c’est peut-être le morceau que j’ai préféré. Le set fut arrosé de whiskey et de bière, il avait prévenu, ce fut vraiment bon mais hélas bien trop court ! J’ai même craint qu’avec un rappel d’une seule chanson il ne se fasse huer par le public chauffé à blanc. Il faudra qu’il se rattrape lors des festivals de l’été où sa présence ne manquera pas d’être bientôt annoncée. En tout cas après une prestation aussi chaude, l’arrogance du garçon derrière sa guitare, je ne peux croire une seule seconde à la gêne occasionnée par nos questions un tout petit peu sexy… Non Hanni, désolée, mais tu ne me la feras pas à moi !

—-

Arriving at l’Epicerie Moderne on that Sunday afternoon I can’t really hide my excitement. Tonight, I have an appointment with Hanni El Khatib… THE garage rock hit singer… His album “Will The Guns Come Out” has been in every magazine top 2011 albums… The guy welcomes us (I brought along Lucie my concert buddy) in his backstage, his look his rock perfect, tall, dark-hair, handsome, taller and more handsome than what my research on the internet had shown me. So, I have an appointment with Hanni El Khatib…

Math: It seems lately that the duet, especially duet drums/guitare is just the best way to rock. So basically it’s not necessary to have the whole bass/2 guitares/key board to be a fucking awesome garage rock band, right ?!

Hanni: Yeah you don’t really need it. Drums, guitar, vocals would do the trick. We did it for ease at the beginning and I actually wanted a full band. We started playing shows 3 years ago, we’ve been  touring for the past 3 years and got into heavy touring about 1 year and a half ago. It’s just easier to go on tour and support a big band they don’t want to take 5 people, they’d rather take 2 people. 2 is easier ! So I’m not opposed to adding members, in fact on our US tour I’m adding a third member.

Math: he would be a guitar player ? Or…

Hanni: I don’t know, maybe mutli-instrumentals, but not a bass.

Math: Are you already working on a new album ?

Hanni: I’m already writing it and I should be reconrding it after my touring slows down in May.

Math: You’re going back to the US now ?

Hanni: Yes to go tour more…

Math: And this will take you trough the summer ?

Hanni: It will take me through May, and then I will record in May, and then I’ll be back in Europe for all the festivals.

Math: Do you have any scoops to give us ?

Hanni: The one that’s completely confirmed is Primavera in Barcelona. But I have a whole list of stuff, but we’re not announcing it yet, but we’ll be back.

Math: Your album has a very vintage rock sound, some songs could almost have been written in the fivties or sixties, like with all the doo woops, and that’s the total opposite of what’s supposedly hype and popular right now, like electro music, dream pop, don’t you feel a little bit like an outsider ?

Hanni: No, I don’t even think about it. My whole thing is I’m gonna make the music I wanna make anyway, so to pay attention to what kind of musical trends are going on, it doesn’t work for me, because I don’t like to taylor my music to anybody. If I’m happy with it then it’s cool. At the same time in LA there’s a bunch of group with whom I can share the stage with and it kinda fits. I don’t know if that genre is like the biggest thing but we play shows with other that feels right playing together.

Math: And with this vintage passion, do you feel you weren’t born in the good year or living in the wrong period ? Do you have any nostalgia of earlier times ?

Hanni: No I don’t think that at all ! When it comes to specific things I prefer older things, I like vintage clothes or vintage cars, but then to say that I would want to live my life back then, no ! There are so many cool shits that are going on right now which inspires me just as much. Like electronic music, hip hop music, contemporary art, it’s more referencing things that I like.

Math: The first time I heard your album I went: yes finally something fresh, some real noisy rock for a change ! I really liked it, but it actually sounded really familiar, and I gotta confess, I couldn’t help thinking about another band, one of my favorite… The Black Keys ! I’m not saying that your music is influenced by them, but have you ever met them ? Did you ever play with them ?

Hanni: Yes I know them but no, we never got a chance to play together. We’ve hang out quite a bit, me and Dan talk all the time. Dan’s really into music… He’s a really cool dude ! It would be very cool to go on tour with them, we’ve never talked about it but maybe one day…

Math: I went to see them in Paris in January and it was just crazy !!

Hanni: Oh cool, I actually met Dan in Paris…
Math: Two Americans in Paris !

Hanni: Yes I think it was the thing, we’re 2 Americans in Paris, we should go get fucked up !!! (laughs)

We always say that the best ballads, folk songs, are written by the tougher rock bands… (Metallica, nothing else matters or Pink Floyd and wish you were here, etc) This is the case here with “Wait, wait, wait”. It’s a beautiful and very sad song, it sounds like a pause among the violence, the tension of the other songs, Can you tell me the story of that song ?

Hanni: I knew I wanted some sort of acoustic, kind of country, folky sounding song. I started writing that one and because the subject matters is very personal to me, so I was debating if I should put it out on the album because it’s totally random. Sometimes I feel like it doesn’t fit on that album, but at the end of the day I made it I thought, well…

Math: We all have different faces, this is one of yours.

Hanni: Yes exactly.

Math: good you did put it on the album, it’s beautiful, I actually cried in my car this afternoon listening to it !…

Hanni: oh, men… (looking a little sorry!)

Math: How about “Garbage City”, you’re talking about LA I guess ?

Hanni: I’m more talking about cities in general. I travel a lot, I spent a lot of time in multiple cities, like New-York, I grew up in San Francisco, I’ve been to London and spent time there, I’ve spent little time in Paris. It relates to any kind of city…

Math: You grew up in Frisco, I’ve lived there myself for a year, so I gotta ask why LA today ???

Hanni: I actually had to move to LA for my old job. I was a creative director for a skateboard company and it moved everything to LA. So if you want to keep your job you gotta move to LA. I tried to figure out how if I could work in SF but they wouldn’t let me.

Math: San Francisco is the most beautiful city in the world…

Hanni: Yes but actually I think I did my time there. I’ve lived there all my life, I never lived anywhere else, so I decided to give it a shot. As much as I hated LA I also kinda like it, and now I really liked it.

Math: You do realise right that your music is very sexual…

Hanni: (visibly very embarrassed, looking at his feet and almost blushing I swear!)

Math: come on you see people getting crazy at your concerts ! So what is YOUR favorite sex album ?! We’re only girls at Rock’n Fool, so we need to know that kinda stuff !

Hanni: (still very embarrassed but amused!) I don’t know… Maybe T-Rex Electric Wire… It’s a little mellow it’s not that crazy ! I know Hayden who is on tour with us would say Suicide. Very aggressive I guess… (the whole 3 of us laugh !)

Math: And talking about ipod, what have you been listening to lately ?

Hanni: I listen to so much music ! There is this Arthur Lee song that I really like… Davila 666, really cool band. We’ve been listening to a lot of David Bowie, Talking Heads…

Math: You’ve been touring in France for the past months, how do you like it here ? What do you enjoy the most ? And don’t say food, everybody does !

Hanni: No I didn’t enjoy the food that much… We’re having good food, but we’re not enjoying restaurants like when you go for tourism, here we only get venue food… I have really close friends that live in Paris, I actually brought one along, she is a photographer so that’s like killing 2 birds with one stone ! It’s cool when I’m in a country where I have close friends and hang out with them which I did during our 2 days off in Paris like a mini vacation, that’s the best part about it. And seeing things outside of Paris is good for me, because I’ve never really seen other cities in France, so you really realise how different every place is. We went to Nantes, it’s like wow, so different.

Math: you went to Rennes too ?

Hanni: Yes, les Transmusicales (en français and perfectly !)

Math : You made an amazing show there, everybody wrote Hanni El Khatib is the next big thing !

Hanni: oh ok, that’s cool. I can’t read French so I don’t ever read the Press !

Math: What do you think about the French audience ? 

Hanni: When we first started the tour in France, the audience was just crazy ! Really going crazy to the point where I had to stop playing, once in Rouen I remember. During 3 separate nights there were 3 fights ! I had to stop the show to break up the fight ! Now it seemed like that craziness kinda mellowed off…

Math: I was about to ask you if you had any funny tour story, but that’s not funny, I was more thinking about girls throwing bras or…

Hanni: well that happened too ! (laughs !!!) But I will tell you on this tour, the whole 3 of us riding at the back of the van, we all got carbon monoxide poisoning. We got fully sick, passed out, woke up throwing up everywhere ! It was during the drive from London to Manchester, it was our first show of the tour. My whole skin was white, I was white like a ghost, throwing up for hours, had to play the show, and almost fainted, my brain was not working… Last song I threw the guitar, ran through the audience and throw up all over in the backstage ! That’s our tour story… We could have died !

Math: You sued the renting company no ?!

Hanni: I guess I should have…

Math: What’s your state of mind before going up on stage ? Do you have any rituals or superstitions maybe ?

Hanni: we just drink quite a bit…

Math: well that helps !

Hanni: It helps… It sounds like a alcoholic way to do things, but few shots with everybody, high five and go play the show !

Hanni El Khatib on stage was violent, sensual, nervous, he’s got a rock’n roll attitude, as much in his clothes as in the sound of his guitar. He gave us a glimpse of his new album with a song which appeared to be maybe my favourite one that night. The concert was drowned in beer and whiskey, he had warned us, it was really good but way too short ! I even feared that the one song encore might have got him booed by a very heated audience. He’ll have to do better during the summer festivals, where his presence will be soon confirmed, for sure. However, after such a hot concert, plus the arrogance of the guy behind his guitar, I can hardly believe in the embarrassment our sexy questions supposedly caused on him… No sorry Hanni, I don’t buy it !

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.