On y était : Ava au Sentier des Halles

Ava, ça fait un bout de temps que je les connais. La première fois que mon chemin croise le leur, c’était en première partie de Babet, à la Maroquinerie. La voix haut perchée de Jérémy, les paroles semi-dépressives (en français), et les accords pop-folk m’avait séduits. Mais, il manquait un petit quelque chose pour que je sois totalement emballée. Le fait est que je les ai toujours vus en duo. En formation complète ils sont six. Lablonde m’avait répété un million de fois que les deux variations n’avaient absolument rien à voir l’une avec l’autre. Elle avait raison. Et j’ai préféré (nettement) cette formation complète, beaucoup plus pop-rock et dansante que la formation réduite. Un chanteur charismatique, des musiciens qui envoient du lourd, et des titres aux mélodies accrocheuses. On oublie le côté dépressif des paroles pour se laisser porter par les rythmes plus dynamiques. Retour en images.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.