Journal d’une groupie locale: Brighton fait briller la musique.

Hep là les groovers, venez donc faire un petit tour outre-Manche cet été, il y a de l’ambiance par ici. Il pleut toujours en Angleterre dîtes-vous ? Et bien pas à Brighton my dear…ou alors si, il pleut des talents! La ville, autant que le soleil, illuminera votre expérience musicale vers d’autres horizons anti-commerciaux.

La diversité et la qualité des sessions lives viennent surtout du fait que Brighton possède l’une des plus expérimentale Institution de Musique Moderne d’Angleterre. On a vraiment beaucoup de plaisir à découvrir de nouveaux jeunes talents dans l’ambiance privée et conviviale des pubs, bars et autres lieux étranges typiquement british, et tout ça autour d’une bonne pinte. On s’y sent comme des témoins privilégiés de grands moments de musique face au brio des musiciens et chanteurs, qu’on imagine sans mal en haut de l’affiche dans un futur proche. Mais puisse-t-on les garder rien que pour nous encore un peu…

Parmi les perles du moment, The Steady Man Band.  Un groupe de 5 joyeux lurons qui vous feront swinguer au rythme de la soul, du funk et du blues. La diversité de leurs instruments, incluant entre autres synthé et harmonica, leurs voix et leur look très rock 70, et leur danse chevelue -j’ai vraiment accroché sur la coupe «afro’blanc» du bassiste- vous mettront la fièvre à coup sûr. Et pas que le week-end! Parce qu’il faut que vous sachiez qu’à Brighton, il n’y a pas un soir de répis dans la semaine, il y a toujours un bon «gig» à voir quelque part. Les fêtards du mardi sont aussi déjantés que ceux du samedi.

 Gros coup de foudre pour les Emperor Penguins, un groupe de reprises certes, mais qui ne vous les joue pas comme des manchots! Car quand il s’agit de reprendre les grands classiques rythm’n blues, on a beau être tiré à quatre épingles, si on a pas la prestance d’un empereur, il vaut mieux oublier. Mais là, là… c’est plutôt radical justement! Du punch, du charisme, un grand sens de l’interprétation et surtout un timbre de voix façon old-school irrésistible. Autant je suis très méfiante quand il s’agit de «covers», mais dès que la musique est partie, mon esprit aussi. Véritable machine à remonter le temps, j’ai filé droit jusqu’aux sixties…et vers la piste de danse. Une prestation transcendante!!! Avec ce charme anglais et cette dégaine de jeunes dandy, le sort en était jeté.

Vous pouvez également retrouver cette voix singulière sous le nom d’ Alex Bay. He broke my heart like my cigarette… J’en ferais bien une chanson tient. Il m’a même volé quelques baisers, est parti avec mon bonnet sur la tête pour me le rendre un mois plus tard, vide de considérations et rempli d’indifférence. Like a rock’n roll star quoi… mais ayant un coté maso-sentimental, j’en savoure d’autant plus les performances… Sa soul me rend saoûle, alors sans rancune. « Sans aucun doute la meilleure voix masculine du moment dans les bars anglais», et c’est pas moi toute seule qui l’ai dit mais la compagnie BiGiAm chargée de management dans l’événementiel. C’est dans un contexte plus personnel et accoustique qu’il se représente avec son groupe du même nom. Les deux voix féminines du choeur ne sont pas à négliger non plus. Attendez-vous à un joli mélange entre soul et bluesy rock avec un zeste de folk et de funk pour faire pétiller tout ça. Moi ça me met de bonne humeur. Ils ont déjà un joli petit répertoire de compositions à leur actif et sont justement en train d’enregistrer un EP qui devrait arriver d’ici le début de l’été. J’ai hâte! Ils seront présents dans les lieux phares de Brighton durant toute la période estivale. Ne le(s) ratez surtout pas !

Déjà présents sur la scène de Brighton depuis janvier 2009, les 4 jeunes musikos de The Badje travaillent actuellement sur leur 3ème album déjà, prévu dans les bacs d’ici la fin de cette année. Leurs influences sont largement éclectiques: rock’n roll des années 50, soul, pop, psychedelia, indie et même classique, ce qui leur donne un style disctinctif et harmonieusement obscure. J’aime tout particulièrement leur second EP «Taste Music With Your Ear Tongue» que je dirais plus accompli artistiquement parlant et plus expérimental que leur premier «Ride Out». L’ensemble est dispo’ à l’écoute sur spotify.

Autres mouvements à suivre: les rythmes tziganes endiablés de The Swing Ninjas et leurs danseurs professionnels au look rétro pour vous en mettre plein les yeux, suivez le rythme ou encore l’authentique douceur du duo sèche-percussion de Richard Allan II, plus connu sous le nom de Richie dans le groupe Richie and The Runners, son précedent projet musical dont vous pouvez retrouver la bande son sur spotify. Je le trouve adorable.

Et puis le son groovy de The Amber Thieves et de The Triple Chicken Combo valent aussi le détour. Tout comme le trio blues romantique-lover de «Ben Poole» qui ne lésine pas sur les solos guitare. Enfin voilà, ce n’est que la partie non émergée de l’iceberg. Le mieux est de venir vivre tout ça en direct ! 

Laura, à Brighton

Advertisements

Laisser un commentaire