On y était : Robert Francis en concert privé

Un concert privé ça fait parfois un peu flipper. C’est genre pour les fans. Les vrais fans, tu sais. Ceux qui ont des posters accrochés dans leurs chambres.  Ceux qui connaissent toutes les paroles par coeur de toutes les chansons. Ceux qui regardent leurs idoles avec les yeux de l’amour. Ceux qui sont une oreille scotchée à la radio (ChérieFM, NRJ & co), l’autre sur le téléphone pour tenter de gagner les précieux sésames.

Mais, un concert privé de Robert Francis…ça ne se rate pas. Le bucheron américain est de passage par la capitale, pour promouvoir la sortie de son nouvel album Strangers In The First Place. Une première impression mitigée à l’écoute de cette très attendue galette. Difficile de faire mieux que Before Nightfall qui avait mis tous le monde d’accord. Un album bon, mais trop lisse et parfois trop arrangé. Contraste d’ailleurs avec les sessions acoustiques que Rob’ avait distillé sur la toile pour faire découvrir ses nouvelles compos.

Passons. L’épreuve de vérité,  elle se passe sur scène. C’est là qu’on se rend compte de la qualité de l’album. Et sur scène, faut dire qu’il assure l’Américain. Accompagné d’un bassiste et d’un batteur il jouera tantôt à la guitare électrique, tantôt à la guitare sèche les titres de ses deux albums. On se rend compte de la puissance tubesque que peut avoir « Eighteen« , définitivement plus catchy que sur l’album. « Perfectly Yours » donne des envies de câlin et de danses langoureuses la tête posée sur l’épaule de son Jules. Robert Francis n’oubliera pas de faire honneur aux anciens titres : « One By One » sera repris par le public (composé en grande partie de jeunes filles aux yeux pétillants qui connaissaient déjà les paroles alors que l’album n’a pas encore une semaine). Il chantera aussi forcément son tube : « Junebug », ce titre qui l’a fait connaître un peu partout, mais aussi son très beau et mélancolique « Darkness » ou son sexy titre « Mescaline« . En gros, on est conquises.

Setlist : Climb A Mountain /Darkness/Star Crossed Memories/Tunnels/Eighteen/Perfectly Yours/One by One /So Things Never Change/I’m On Fire/Little Girls/ Mescaline/Junebug/All Of My Trains

Advertisements

Une pensée sur “On y était : Robert Francis en concert privé

  • 7 juin 2012 à 20 h 46 min
    Permalink

    Juste pour rectif : c est son troisième album et one by one était sur le premier album donc relativement normal que les spectacteurs devaient connaitre les paroles… That s it 🙂

  • 9 juin 2012 à 12 h 23 min
    Permalink

    Ahhh merci de retourner le couteau ds la plaie, j y étais pas BIG SadeSigh^^ et oui il est toujours aussi magnifique vu les photos que je vois là ;). Je garde en mémoire son concert au Trabendo’ et ses 2 albums sur mon etagere vont bientot accueillir le petit dernier , chouette …!!!!

  • 11 juin 2012 à 19 h 49 min
    Permalink

    effectivement… One by one sur le premier album 😉
    J’y étais aussi et conquise !! Encore une fois.
    On a affaire à un guitariste hors paire !! Un vrai plaisir que d’assister une quatrième fois à un de ses show!!
    Je suis loin d’être une jeune femme avec plein d’amour pour cet artiste dans les yeux ^^
    Mais quand il y a du talent, j’aime à le dire et à le souligner.

    Alors merci pour ces photos et merci à Robert Francis de son talent!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.