On y était : Lackofsleep au Divan Orange

Ambiance rétro ce soir au Divan Orange de Montréal pour la soirée de lancement du premier album des Lackofsleep. Grand comptoir en bois, vieux planché usé, et quelques tables collées aux murs.
Le rendez-vous était pris à 22h. J’y suis.

Le concert a commencé près de 40 minutes après l’heure indiquée, posément, sans précipitation.
Lackofsleep sonts contents d’être là, souriant, et ils donnent vraiment tout sur cette petite scène en bois devant une ribambelle d’amis venus les soutenir. Tous les morceaux de leurs albums y passent. Et ça va vite.
Tout y est, mêmes les cors français.

Énergique et surprenant.

Très rapidement c’est la fin. Mais non. Ils reviennent pour deux nouvelles compos, dont une vraiment belle « Don’t Ask Why » si ma mémoire est bonne. (ou pas). Vraiment belle.

Morale de l’histoire ? Lackofsleep c’est vraiment mieux en vrai, même si c’est bien trop court et qu’on aurait tendance à en réclamer plus.
Et si je puis être honnête, je ne m’attendais pas à kiffer comme ça. Franchement de la bonne musique.

À suivre les amis !

À LIRE AUSSI :
Artiste à découvrir : Lackofsleep
Dear criminals, noirceur et volupté

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.