Les metiers de la musique : profession « je-passe-des-disques »

T’as remarqué que le nombre d’invitation « TrucMuchePasseDesDisques » sur Facebook a augmenté de manière exponentielle en 2012. Tous tes potes sont devenus des passeurs-de-disques mais c’est quoi ? Attention, ce n’est pas un mec qui vend des disques, cette antiquité, sous le manteau. Ce sont des gens qui passent des disques pendant les soirées hype, dans les endroits cools de Paris. Non, ce n’est pas non plus des DJs, les vrais tu sais qui scratchent des vrais vinyles, qui composent sa zik en live devant toi avec une table remplie de boutons à laquelle tu ne comprends rien. Non, les mecs qui passent des disques, ce sont un peu comme des David Guetta mais en carrément plus hype et des goûts musicaux assez cosmiques quand même. Comme lui toutefois, les passeurs-de-disques mettent simplement un disque sur une platine, ont un casque sur une oreille qu’ils tiennent avec l’épaule. Dans une main, un cocktail. L’autre main est in the air, comme David. Tu peux le dire, c’est un ambianceur de soirée, comme Tonton Marcel au mariage de ta cousine Germaine, mais il coûte que dalle… comme Tonton Marcel en fait.

Comme aujourd’hui, les concerts ne font plus tellement recette dans les petites salles et clubs parisiens (« y’en a tellement aussi, qu’on ne sait plus où aller, tu comprends »), le nouveau concept c’est de demander à des gens un peu influents de passer des disques : tu es blogueur, tu es journaliste, tu chroniques, voire tu as un groupe de musique ou tu es simplement un créa, un artiste : Bingo ! Tu as gagné le droit de montrer ô combien tu as bon goût en matière de musique ! Ce genre de mec (ou de nana) attire du monde, et le monde dans la musique boit beaucoup. Mais genre beaucoup. Comme tout le monde est bourré : personne ne sait ce qu’il fait…ça tourne au grand n’importe quoi, mais ça va. Le bar fait recette et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Le passeur de disques est intelligent alors il va construire sa playlist de telle manière à ce qu’en début de soirée il passera des morceaux totalement obscures histoire de montrer qu’il farfouille le web à la recherche de petites perles que le monde entier parisien n’aurait jamais découvert sans lui. La soirée avance et là deux options. On glisse soit 1. Sur le terrain de l’électro-disco-techno-dance 2. sur celui de la pop que tu caches au fin fond de ton Ipod (même que tu baisses le son quand tu tombes dessus dans le métro). C’est la foire au Jessie J, Rihanna, Britney Spears, Nicki Minaj, Katy Perry… Mais comme c’est vers la fin de la soirée, ça va tout le monde est bourré…Et quand ton taux d’alcool a explosé la limite autorisé, tu ne fais même plus la différence entre Owlle et Gala !

Le phénomène est tellement à la mode, que les Inrocks, ce sacré roi de la hype, s’est emparé de la chose, en créant son DJ Contest spécial fin du monde (comme ça, on surfe sur un double buzz : succès assuré) Les seuls passeurs-de-disques qu’on cautionne sont des filles qui « mixent en short » : elles s’appellent Chair Faible et elles assument totalement le fait d’être des fausses DJettes… Bon sinon, on kiffe Paris Hilton aussi. Mais c’est une autre histoire !

Advertisements

4 pensées sur “Les metiers de la musique : profession « je-passe-des-disques »

  • 10 décembre 2012 à 18 h 06 min
    Permalink

    ahaha j’adore la vidéo qui va avec… la pauvre, elle appuie sur deux pauvres boutons et s’y croit…MAIS elle n’est même pas capable de bien le faire en plus…

  • 11 décembre 2012 à 11 h 56 min
    Permalink

    Mais ca s’appellait pas un pousse-disque avant ?

  • 11 décembre 2012 à 11 h 57 min
    Permalink

    Si aussi 🙂

  • 12 septembre 2013 à 6 h 32 min
    Permalink

    J’appelle ca des sourisistes et des herculistes. Il ya aussi de plus en plus de mimoclip ( si on parle de Guetta qui n’est pas un cas isolé ) , font semblant de mixer sur un mix deja prépare en studio par un nègre .

    Les vrais deejays comme cité dans l’article , travailent en vinyl ( timecode ou pas ) , et s’adaptent a tout les terrains ( cd , usb , midi ) .

    Les pousse disque que j’appelle sourisistes ne savent pas caler un vinyl .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.