Tout recommencer à Jersey…

granville_ecard

Paris est sous la neige, Lyon dans une grisaille hivernale des plus tristounes, et mon esprit se laisse doucement happer vers des souvenirs plus estivaux… Des souvenirs d’enfance, d’étés heureux au bord de la plage, des images en couleur sépia, l’odeur de l’iode, le soleil sur mon dos en chassant les crabes dans les rochers, pour être plus précise : des souvenirs de  la plage de Barneville en Normandie. Je sais d’où me vient cette envie de retour là-bas, voilà quelques mois déjà que Granville me sifflote dans la tête, et m’encourage à refaire la traversée vers les îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey ! Leur Hawaï à eux !

Granville comme son nom l’indique est un groupe bien français, voire franco-normand, composés de 3 jeunes gars originaires de Caen et d’une jeune Mélissa aux yeux bleus et à la voix fluette très vintage (et si je peux me permettre: attention à la ressemblance avec Cœur de Pirate !). A Rock en Seine nous vous les avions déjà chaudement recommandés dans les découvertes à suivre, même si hélas nous n’avons pas eu l’occasion de les y entendre (la faute aux Citizens me concernant !). Leur pop yé-yé entrainante super rétro, leurs côté cousin français de The Drums, et leurs jolies mélodies surf californio-normandes nous avaient déjà beaucoup séduites avec Swann. Et pourtant, la chanson française et moi ne sommes pas de bonnes amies…

Je viens pourant par ce petit billet vous vanter les mérites de leur album, Les Voiles qui sort le 4/02 car il va vous faire du bien ! C’est un véritable rayon de soleil, un caramel au beurre salé, une huitre citronné avec la vue sur la Manche un verre de petit blanc à la main, un premier smack échangé pendant une boum à 12 ans, bref, c’est la fraicheur d’un instant de légèreté volé au froid de l’hiver… Et les gars, quelle bonne idée de le sortir en Février, Granville a des titres pour nous accompagner toute l’année. Nous danserons « Le Slow » avec « Nancy Sinatra » et ses guitares langoureuses au chaud au coin de la cheminée, puis on enfilera « La Robe Rouge » et ses choeurs chabada oldies au printemps, et enfin on mettra « Les Voiles » cet été…

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.