La fille qui n’avait pas envie de revenir à Paris

Ne vous méprenez pas, j’aime mon pays. J’aime la France. Mais je suis arrivée à Montréal en septembre, et je n’ai plus trop envie de revenir en France. Pourquoi ? Ici on se prend beaucoup moins la tête. Et surtout, on est beaucoup moins maniéré.

RockNfool on est un blog. On n’avait pas de nom au Canada, aucune attache. Lorsque j’ai commencé en septembre à chercher des concerts auxquels assister, j’ai envoyé des mails, de-ci, de-là, sans en espérer grand chose.

Et pourtant, j’ai toujours eu une réponse de la part des attachés de presse, des responsables des salles et organisateurs de festivals. Simple politesse que de répondre à un mail, par la négative parfois, mais tout de même, une réponse c’est la moindre des choses et ça fait plaisir malgré tout.

Et après quelques semaines à peine, on a commencé à m’envoyer des propositions de concerts, d’interviews, sans que je n’ai pas prouvé grand chose de RockNfool. En fait c’est simple : on m’a fait confiance, on a fait confiance à RockNfool, le petit blog français inconnu exporté à Montréal pour un an.

J’ai pu aller aux concerts que je voulais, mais aussi aller découvrir des dizaines d’artistes et groupes canadiens extraordinaires que je n’aurais probablement pas écouté autrement.

J’ai apprécié qu’on croit en ce blog. Qu’on puisse croire qu’un blog français puisse avec autant de sérieux et de professionnalisme rendre compte d’une ambiance, et surtout parler de musique. J’ai apprécié qu’on vienne vers moi, et qu’on ne nous prenne pas pour une poussière  parmi les gros médias habituels qui ont le monopole.

Je serai éternellement reconnaissance à toutes ces personnes qui sont entrées en contact avec moi, ou qui m’ont simplement répondu que non, ce n’était pas possible cette fois-ci.

Certes Montréal la bétonnée n’a pas la beauté de Paris la ville lumières. Mais les Montréalais ont une telle générosité que tout blogueur aimerait travailler ici. Car il ne s’agit plus de travail, mais de réel bonheur.

Advertisements

Une pensée sur “La fille qui n’avait pas envie de revenir à Paris

  • 15 août 2013 à 1 h 22 min
    Permalink

    Eh bien après cette article, ça donne envie de s’exporter à Montréal pour tout artiste !

    See you soon Montréal !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.