On y était : Family of the Year au Club Lambi

Les cinq « frères et soeur » de Family of the Year ont donné un très beau concert au Club Lambi de Montréal hier soir dans une ambiance chaleureuse et très chaude pour la promotion de leur deuxième album. Les trois ventilateurs de la salle ne suffiront pas à rafraîchir une atmosphère bouillonnante.

IMG_2108

Arrivés sur scène après une très bonne première partie menée par Paper Lions, le groupe californien se lance dans le grand bain avec Burried, tiré de leur dernier album « Loma Vista« . Il faudra quelques titres avant que Family of the Year commence à prendre ses aises, et fasse de petites blagues au public sur la température ambiante, le hockey et le spot-soleil qui fait bronzer Alex le bassiste. En effet malgré les lumières très tamisées, la famille semble se battre contre la chaleur de l’endroit, tout ça dans la bonne humeur.

Entre temps passent DiversityThe StairsIn the EndNever Enough, et Living on Love. Les titres s’enchaînent bien, le silence des changements des préparations est comblé par la fougue des musiciens qui n’auront aucun mal à se mettre le public dans la poche. Sont jouée également Stupidland issue de leur premier album, qui parle de L.A. leur ville d’origine, et 6AM d’un précédent EP, qui comme Joe le révèle, raconte une soirée où il s’est retrouvé tout seul, lâché par tous ses potes. Gros moment de débat sur scène suite à cette confidence, « tu n’as attendu que 15 minutes » rigole Sebastian le petit frère batteur de Joe.

Magnifique moment d’émotion avec Hero, une superbe interprétation sans superflu et un public plus que conquis. Conquis même pas les blagues de Christina « qu’est-ce qu’un musicien sans sa copine ? Un clochard » qui se fait couper sur sa lancée par les mecs qui trouvent les réponses à chaque fois.

Après une heure de concert, le groupe s’attaque à Psyche or Like Scope le titre phare de« Songbook » et part dans un boeuf mené par Sebastian qui ne semble plus vouloir s’arrêter derrière sa batterie.
Le groupe quitte la scène, applaudissements, et Family of the Year revient pour interpréter St. Croix et ses rythmes caribéens  endiablés. Belle salve d’applaudissements finale pour remercier les Californiens d’avoir fait un petit tour par le Québec.

Une grande osphome et complicité entre les cinq musiciens, qui se ressent dans leur musique. Je regrette juste qu’il n’y ait pas eu Hey Ma , ma favorite de l’album, que j’ai un peu prise comme une chanson à mon nom. Une famille dont on aimerait tous faire partie à notre façon.

Ils seront en tournée nord-américaine jusqu’à septembre, et feront sans doute un détour par l’Europe (et Paris) en automne, selon les prédictions de Joe, en direct du boulevard St-Laurent. (propos recueillis en marchant)

479412_10201121990432012_1204667489_o

(Photo : Marion Chevallier)

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.