On y était : Half Moon Run à l’Esplanade du Centenaire (Canal de Lachine)

« It’s Good to be Home »

Ils étaient de retour à Montréal, leur ville, et autant dire qu’on a senti que ça leur tenait vraiment à coeur de re-venir se produire sur une grande scène en plein air pour la première partie de Of Monsters and Men.

Les quatre membres du groupe ont fait leur entrée à 19h pétante, et ont fait une belle démonstration (encore une) de l’étendue de leurs talents. Car si la majorité des personnes sont venues pour voir le groupe islandais, nombreux sont les Montréalais qui connaissent et suivent très sérieusement le succès grandissant des enfants prodiges.

On commence avec 21 Gun Salute, Nerve et Judgement si ma mémoire est bonne. (j’étais en train de prendre des photos à ce moment là). Les mecs ont le sourire jusqu’aux oreilles, et se laissent porter physiquement par l’intensité de leur musique, ponctuée par des petites danses, sauts, et mouvements de cheveux. Suit Unofferable, pas encore enregistré en studio, d’abord nonchalant mais extrêmement délicat.

Le public est ravi quand vient le tour de Call Me in the Afternoon, enchaîné à Drug You et Need It. Ce soir c’est souvent Isaac qui prend la parole pour s’exprimer en français. C’est lui qui va d’ailleurs annoncer, non sans fierté, un gros show pour Half Moon Run, le 6 décembre prochain au Métropolis de Montréal. Une grande et belle salle bien méritée.

Lorsque les premières notes de Full Circle retentissent, le public est comblé, tandis que sur la scène, le groupe s’emballe sur toutes percus présentes autour d’eux. Transition un peu dure avec la quiétude de Fire Escape, puis ascension émotionnelle avec Give Up et She Wants To Know, qui vient conclure ce superbe set de concert.

Photos : Emma Shindo

Advertisements

Une pensée sur “On y était : Half Moon Run à l’Esplanade du Centenaire (Canal de Lachine)

  • 30 mai 2013 à 0 h 03 min
    Permalink

    la chanson s’appelle « Drug You », et non « Drug Love »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.