I’m with the band : Blackfeet Revolution

Blackfeet Revolution, ça fait un moment qu’on les connaît. On parlait déjà d’eux lorsque le blog n’avait que quelques mois. On était allées les voir dans un concert sous-terrain interdit et puis on avait un peu perdu leur trace. Sans les oublier évidemment. Parce qu’on aime leur son brut, leur son blues et rock. Il était temps de les revoir en live et de re-découvrir leurs titres sur scène. Ça tombe bien, ils ouvrent pour Hanni El Khatib ce mercredi 31 mai au Trabendo pour la soirée Tsugi. Vous l’aurez compris, l’affiche était placée sous le signe du rock qui tâche, celui qui sent la sueur, le cul et le whisky. Du rock sexy en veux-tu-en-voilà.

IMG_2956N

Avant le concert j’ai passé un petit moment avec BlackFeet Revolution. Comme avec Phyltre j’ai joué les petites souris pendant les bances, histoire de voir comment Benoit et Fred préparent un live. Méticuleusement. Et dans une ambiance bon enfant. Des sourires jusqu’aux oreilles. Des yeux qui pétillent. Des cordes qui cassent et qu’on change. Des blagues et des étirements de sportifs. Un concert de rock, c’est comme une course d’endurance : il faut être chaud. Et je peux vous l’assurer le concert l’était.

Quelques photos des balances :

et davantage sur FlickR.

BlackFeet Revolution sur les Internets : Facebook // Site Officiel // iTunes

Un grand merci à Rémy.

Advertisements

Laisser un commentaire