Ce qu’il ne faut pas rater à Beauregard

Bon, on vous prévient tout de suite : ça va être sportif. La programmation de Beauregard est sans doute l’une des meilleures des festivals d’été. On est déjà en train de se demander quels groupes devront passer à la trappe.

new-order

N’étant pas en vacances, je n’arrive que le samedi matin. Mais si j’étais sur place, le vendredi, je commencerai par courir voir Half Moon Run. Même si notre rencontre s’est relativement mal passée avec le groupe (merci la Blogothèque pour ta non-organisation), je reste complétement fan du groupe canadien à mi-chemin entre folk et rock indé. A ne pas louper sur  scène, pour l’incroyable débauche d’énergie et le jeu de scène. A voir ensuite The Vaccines et leur rock vintage, puis le néo-folk subtil et sublime des Local Natives. Pour la légende, il faudra voir New Order. Même s’il ne s’agit pas des New Order des années 80. Puis Alt-J et pour finir en beauté -M-, le seul artiste programmé à chanter en français ce vendredi.

Pour le samedi, on commence en douceur avec Oxmo Puccino. Le patron. On ne se lasse jamais de la poésie du rappeur-chanteur (même si je ne suis pas trop fan de son côté chanteur trop Aznavour pour moi), puis on plonge dans le rock classieux de The Maccabees. A ne pas manquer la délicate Bat For Lashes, les légendaires Smashing Pumpkins (pour faire plaisir à Papa et Maman qui écoutaient ça dans leurs premières jeunesses). Pour finir la soirée, évidemment Vitalic. Trois heures du mat, l’heure parfaite pour les beats éléctro énérvés.

Le samedi, on ira voir sans hésitation Juveniles puis Balthazar. Pour notre dose de chanson française on écoutera l’élégant et mystérieux Benjamin Biolay, avant de se lâcher complétement sur The Hives. Puis, on s’embarque dans le monde mystique de Dead Can Dance.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.