On y était : Jake Bugg au Festival Soirs d’Eté (pour et contre)

Emma :

Jake Bugg est venu hier soir honoré son contrat : jouer au festival Soirs d’Eté sur la belle Place de République entre Puggy et les Babyshambles. En ce qui me concerne j’ai aimé, malgré toutes les critiques qu’il se prend en ce moment sur ses performances en live.

Certes son seul sourire a été réservé à ses deux musiciens alors qu’il a oublié des paroles, certes il est statique, certes il est aussi causant qu’une limace etc etc … Mais personnellement, je m’y attendais. J’avais vu ses performances lives, et je ne m’attendais pas à voir un show à la -M-. Jake Bugg est là pour jouer son album, et il s’en fout complètement de plaire. Il a déjà passé ce stade. Il a déjà tiré son épingle du jeu.

Pour moi, le live ne le dessert pas. Pas vraiment. Car malgré le manque de charisme flagrant, l’Anglais fait son boulot. Je pense notamment à « Broken » en acoustique. Le courage de jouer une chanson d’amour devant une foule pas forcément acquise à sa cause, seul avec sa guitare. C’était sublime.

Donc non. Je ne suis pas déçue. Car sa musique a de la gueule, et je suis heureuse d’entendre un album que j’adore sans vieilles tentatives de modifier les titres originaux, de ne pas en faire trop. C’est du pur minimalisme oui. Mais musicalement je n’ai rien à redire. C’est ce qu’il est, c’est sa musique, son personnage. J’aime. Peut-être aveuglément.

Swann :

J’ai un problème majeur avec Jake Bugg. Il a une jolie voix. OK. Il a de belles mélodies. C’est vrai. Il a une belle gueule, certes. Mais, des Jake Bugg il y en a des milliers. Il suffit de tendre son oreille dans n’importe quel pub de n’importe quelle capitale européenne pour en trouver. Il a eu de la chance lui, il a perçé. Je suis ravie pour lui. C’est un folkeux de la plus pure tradition et quand un mec tente de faire du neuf avec du vieux, ça ne me pose pas plus de problème que ça. Parce que entre nous, Jake Bugg n’a rien inventé, on le sent quand même très inspiré par Woody Guthrie, Bob Dylan et les autres folk singer… Pas de souci.

Mon problème est le suivant : le garçon a réussi là où les milliers d’autres galères. Il en vit de sa musique, il a des concerts de partout, des filles font le pied de grue en espérant le croiser à sa sortie de scène. N’importe qui en rêve, lui il ne décroche pas un mot, ni même un sourire. Être sur scène semble relever de la corvée pour lui, il se contente de jouer à l’identique les morceaux de son album. Mets ton album, tu entends la même chose. Ok, il ne ment pas sur la marchandise, c’est exactement la même chose. Au moins, une chose est sûre : c’est bien lui qui chante. Mais, quel est l’intérêt de faire un concert s’il n’y a rien de neuf ?

Je l’ai vu à Beauregard, revu à Soirs d’été. Les deux jours, il jouait sans la moindre âme ni passion. Statique derrière son micro, le regard blasé. Il m’a blasé. Et à même réussir à me faire détester sa musique, le sale gosse. Pourtant, je n’avais rien contre lui à l’origine. Les Babyshambles ont peut-être joué un set raccourci mais il y avait une âme et les petites vingt-cinq minutes étaient folles. C’est ce qu’on attend d’un live.

Photos : Emma Shindo

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.