Rock en Seine : J-10

Ca ne vous a pas échappé et vous n’y échapperez pas, le festival parisien ouvrira ses portes dans dix jours (23-24-25 Août) pour sa dixième année consécutive. Du Rock avec un grand R, de l’electro mais aussi du rap (eh oui, il faut de tout pour faire un monde), le tout réparti sur 4 scènes, tel est le programme de cette édition de folie. Ce J-10 est donc une occasion toute trouvée pour récapituler tout ce qui nous intéressera cette année, en dix points bien sûr.

 Les 10 groupes qu’il ne faudra manquer sous aucun prétexte :

  • Phoenix : que dire de plus sur ces Versaillais qui remplissent des stades partout où ils passent (et surtout aux USA) grâce à leur pop electro que l’on adore, que l’on adule et ce depuis maintenant 13 ans ? Rien, si ce n’est qu’ils viendront nous présenter leur dernier album, Bankrupt!, à 23h00 sur la Grande Scène le Samedi.
  • Franz Ferdinand : ENFIN ces messieurs sont de retour après 4 longues années d’absence, avec un album dont on a entendu ça et là qu’il était le meilleur de ces quatre fantastiques, mais qui ne sortira que le lendemain de la fin du festival … Ce concert sera sans doute l’un des meilleurs et des plus entrainants du weekend, et il se déroulera à 20h45 sur la Scène de l’Industrie en ce Vendredi 23 Août.
  • !!! (Chk Chk Chk) : en 2010 il y avait LCD Soundystem, en 2013 on a cette bande de fous furieux qu’est !!! qui viendra enflammer le public avec leurs hymnes à l’electro, au funk et au remuage de popotin. Ils ont sorti au début de l’été un des meilleurs albums de l’année tous genres confondus, et ils seront là pour le défendre à 23h20 sur la Scène Pression Live le Vendredi.
  • Eels : un des chouchous de ce site, Monsieur E, avec sa longue barbe et ses lunettes de soleil qui n’ont pas du bouger de leur place depuis des décennies. Déjà présent en 2010 avec sa joyeuse bande, ils nous émouvront, nous feront retrouver le sourire, nous re-émouvront, bref, du Eels tout craché. «C’est bien beau jeune fille, mais c’est où ?» eh bien ma bonn’ dame, ce s’ra à 17h45, le Dimanche, sur la Grande Scène !
  • Tame Impala : ah, voilà un de mes petits chouchous nourris à la LS … tout ce qui se faisait de mieux dans les années 70. En 2008, ils parcouraient le monde en première partie de The Black Keys, Yeasayer et autres MGMT. Aujourd’hui, ils parcourent le monde pour nous offrir de la musique psychédélique de haut vol. Si toi aussi tu veux voir Kevin Parker, rejoins-nous sur la Grande Scène le Vendredi à 18h45.
  • Johnny Marr : la légende est parmi nous ! Dans une autre vie, il fut le guitariste des Smiths, ce groupe mythique des années 80. Avec son comparse Morrissey, ils nous pondaient des petites perles tout droit sorties de la révolte mancunienne, des lignes de guitare mythiques (Bigmouth Strikes Again, c’était quand même de la bonne). Mais c’est désormais en solo qu’il nous fera apprécier ses nouvelles compostions, à 18h50 sur la Scène de l’Industrie, en cette journée de Vendredi qui s’annonce des plus belles.
  • Black Rebel Motorcycle Club : eux aussi présents en 2010 (décidément), ils nous avaient possédés avec leur Beat The Devil’s Tatoo diabolique (ho ho, alerte jeu de mot bilingue), on les a déjà vus cet été à Garorock devant une foule aussi clairsemée qu’alcoolisée. Mauvais souvenir qu’il leur faudra effacer de ma tête sur la Grande Scène, Samedi, à 18h45, mais, ce sera chose aisée.
  • Belle And Sebastian : représentants s’il en est de la flamboyance britannique de la fin des années 90, ces 6 (ou plus) petits êtres nous enchanteront avec leurs refrains enjoués et accrocheurs, tantôt folk, tantôt plus électroniques, et ce à 17h00, sur la Grande Scène, juste avant Tame Impala le Vendredi.
  • Alt-J : LA révélation de l’année 2012. Groupe hype, peut-être. Ils auront disparu dans dix ans, certainement. Cependant, leur album, An Awesome Wave, lui, n’aura pas disparu, tant il a secoué le monde de la musique de par ses arrangements nets, ses vagues de guitare, ses rythmiques alambiquées, bref, tout ce qui a fait que cet album tourne encore et tournera longtemps sur nos mp3. Ca se passera à 19h45 sur la Scène de la Cascade, le Vendredi.
  • Tricky : précurseur du genre trip-hop qu’il a contribué à mettre en avant avec son groupe Massive Attack (il les a quittés depuis), ce monstre sacré de la musique créera l’événement sur la Scène Pression Live Dimanche à 22h15, où il nous présentera son nouvel album.

 Les 10 groupes à découvrir :

  • DIIV : fondé par le guitariste des Beach Fossils. Rien que ça, ça devrait en faire saliver plus d’un. Et si je vous dis qu’on en retrouve les principaux éléments, à savoir les guitares cristallines, l’ambiance «viens on va à la plage» et la reverb en veux-tu en voilà qui rappelle les Cure des années 80, là, tu commences sérieusement à t’impatienter. Rien de plus logique, alors prends tes oreilles et ramène les à 19h45 sur la Scène Pression Live le Vendredi.
  • Lianne La Havas : la belle nous ravira avec sa jolie voix et ses compositions léchées qui mèlent soul, rock et mélancolie. Certains d’entre vous la connaissent avec Is Your Love Big Enough?, d’autres la découvriront à 19h50 le Dimanche, sur la Scène de l’Industrie.
  • Team Ghost : un débarqué de M83, qui sera surement parmi les coups de coeur de cette édition. On file tout droit vers des sphères brumeuses, des guitares shoegaze des années 90, et des synthés à foison. Tout ceci, ce sera à 17h05 sur la Scène de l’Industrie le Vendredi.
  • MS MR : encore un couple … Oui, mais des comme ça, on en redemande. Toujours dans cette même lignée New Wave, leurs chansons mêlent très élégamment pop et electro. Pas très connus dans l’hexagone, ce Rock En Seine sera l’occasion pour eux d’en conquérir plus d’un. Rendez-vous à 16h55 le Dimanche sur la Scène Pression Live.
  • Surfer Blood : ces messieurs viendront ici défendre leur 3ème Opus, Pythons, sorti il y a quelques jours. Le Rock, le vrai, l’américain, teinté de pop et de crème solaire, les mélodies des plus accrocheuses, il y aura tout ça sur la belle Scène de la Cascade à 15h15 Dimanche.
  • St.Lô : des Bretons (ça ne s’invente pas) dont le centre d’intérêt n’est pas vraiment le biniou, mais plutôt les nappes de synthés, les rythmiques trip-hop et le rap. Un savant mélange entre un Tricky et Balthazar que vous pourrez retrouver le Dimanche 25 à 14h30 pour l’ouverture d’une dernière journée de folie douce sur la Scène de l’Industrie.
  • Wall Of Death : amateurs de musique psyché, foncez ! Ces gars là sont signés chez Born Bad Records, autrement dit un des labels aux avants gardes du sombre, du kaléidoscope et du blouson en cuir (ils ont signé La Femme, Cheveu et The Feeling Of Love). Un bon trip en perspective aux alentours de 16h10 sur la Scène de l’Industrie, le Dimanche.
  • Temples : quoi ? Encore du psyché ?! Oui, mais dans un tout autre genre, beaucoup moins sombre que Wall Of Death, ils nous rappellent les Jaguar Ma ou leurs cousins plus éloignés et précédemment évoqués, les Tame Impala. On les retrouvera avec joie le Dimanche à 14h30 sur la Grande, Grande Scène.
  • FI/SHE/S : je les avais, pour ma part, découverts grâce à leur reprise plutôt réussie de Nightcall de Kavinsky, remodelée et planante à souhait. Ces jeunes parisiens ont de quoi vous mettre le sourire aux lèvres, avec des chansons rappelant notamment les Local Natives, des rythmiques «Foalsiennes», enfin bref, ce qui se fait de plus agréable dans le paysage musical indé de ces dernières années. On les apercevra le samedi 24 à 15h30 sur la Scène de l’Industrie.
  • Jackson And His Computer Band : un vieux de la vieille qui ne devrait pas figurer parmi les découvertes, mais force est de reconnaitre que le grand public ne le connait pas. Copain de Justice, figure emblématique de la scène acid-house des années 2000, le franchouillard qui vient tout juste de sortir son deuxième album, après 8 ans d’attente, nous fera commencer la nuit en beauté (et surement en remixes) à 20h55 sur la Scène de l’Industrie, Samedi.

Mais il y aura aussi System Of A Down, Nine Inch Nails, Major Lazer, Paul Kalbrenner, The Bloody Beetroots, Kendrick Lamar, Skip The Use, La Femme, Hanni El Khatib et bien d’autres …

Rendez-vous dans deux semaines pour un live report quelquepeu … original !

rock_en_seine_2013

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.