Photoreportage : Rock en seine, jour 2

Pour commencer, pardonnez-moi. J’ai fait l’impasse sur Fauve. Mais je me dis que le monde entier tout Paris y était donc pas la peine d’en parler.

In The Valley Below. On est partagé à Rock en Seine. Gros crush pour Swann, pas gros crush pour Mathilde. J’ai assez été emballé par les mélodies hypnotiques et l’atmosphère dark mais romantique de leurs chansons.

IMG_0770

Rapide saut à la scène de la Cascade pour Hola a todo el mundo. Folk et psyché. Ambiance hippy cool. Mention spécial au chanteur du groupe. Il remporte le concours du meilleur look du jour!

IMG_0806

Eugene McGuinness a bien commencé son set. On l’attrape en cours de route, alors qu’il termine « Video Games ». Quelques vieux morceaux, des nouveaux, annonciateurs de la sortie prochaine d’un nouvel album. Le public ne semble pas vraiment emballé par le rock aux accents rétro.

IMG_0810

J.C Satan, parfait défouloir pour sortir toutes les énergies négatives!  Ca saute, ca boit, ça maltraite les instruments, c’est du punk comme on ne sait en faire qu’à Bordeaux. Et on aime ça.

IMG_0847

Ambiance radicalement différente sur la scène de la Cascade pour La Femme. Le public est très très nombreux… Débauche d’énergie de la part du groupe ultra communicatif. Impossible de ne pas imiter leurs pas de danse étrange, ni de chanter avec eux « Sur la Planche », ou les paroles tellement absurdes qu’elles en deviennent géniales de « Antitaxi ». On ne change pas les bonnes habitudes : le groupe s’offre une petite virée de surf sur la foule. Ils sont fous, on vous l’a déjà dit.

IMG_0858

IMG_9137

Étrangement Black Rebel Motorcycle Club ne semble pas avoir vraiment emporté la foule avec eux. Le public est nombreux mais parsemé et… assez calme. Pourtant, en face le groupe envoie du lourd.

IMG_0866

Nine Inch Nails et son rock sombre était hyper attendu. Pas fan de la première heure, j’avoue avoir totalement succombé. Jeu de scène parfait, ligne de basse à la fois lourde et sexy, un Trent Reznor absolument magnétique… Et l’envie que le live ne s’arrête jamais.

IMG_0871

Phoenix a beau dire qu’ils sont heureux d’être de retour à Paris… Ça ne s’est pas trop vu. Le groupe fait le taf, certes, égrène leurs tubes (à vitesse grand V), sans vraiment avoir l’air de prendre du plaisir à être sur scène. Le set ne change pas d’un concert à l’autre, ils l’enchaînent mécaniquement… Déception de les voir si blasés… et qu’est-il passé par la tête de Thomas Mars pour que le garçon s’allonge sur la scène, en plein milieu du set ?

IMG_0872

IMG_0077

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.