La fin des petits concerts d’artistes internationaux au Canada ?

Vous avez surement du voir passer la nouvelle dans vos fils d’actualité. Mais au cas ou, laissez-nous vous en toucher deux mots, parce que ça nous tient à coeur, parce que on aime le Canada, parce qu’on aime les petites salles (montréalaises) canadiennes, et surtout parce que la scène musicale canadienne internationale est incroyable, et ne devrait pas se fermer pour une question de sous (toujours des coupes dans la culture n’est-ce pas ?)

Depuis la parution d’un article du Calgary Herald, les amateurs canadiens de musique live sont en émois. Selon Mike Bell (le journaliste), le gouvernement fédéral a fait passer discrètement, une modification dans le Programme des travailleurs étrangers temporaires. Cette modification concerne tous les travailleurs étrangers, dont les musiciens/artistes internationaux qui se produisent au Canada font partie. Ce changement concerne les taxes que doivent payer les musiciens internationaux lorsqu’ils entrent et jouent en live sur le territoire canadien. Avant le 31 juillet, chaque musicien devait simplement payer un droit d’entrée de 150$ plafonné à 450$ maximum. Ce qui permettait « aux propriétaires de salles de partager le montant ou de les programmer séparément sans taxes supplémentaires ».

Désormais, le règlement entré en vigueur le 31 juillet dernier exige que toute salle qui n’a pas pour première vocation la musique (les bars par exemple) doivent payer des frais de 275$ par tête, et cela aussi pour l’équipe de l’artiste (ingé sonds, attaché presse, technicien …), en plus des 150$ de permis d’entrée sur le territoire de chaque personne de l’équipe (déjà appliqués). La raison ? Permettre à ces « travailleurs extérieurs, de se produire et de travailler dans des établissements de leur domaine ».

Pour résumer, les employeurs qui présentent un formulaire d’embauche aux musiciens qu’ils souhaitent programmer dans leur salle, devront payer des « frais de traitement administratif » de 275$ pour CHAQUE travailleur, pour CHAQUE spectacle. Plus les 150$ pour le permis de travail (d’entrée) que les musiciens/groupes avaient à payer lors de leur entrée sur le territoire. Cher le concert !

Le gouvernement a expliqué que cette réforme ne visait pas les musiciens en particulier, mais qu’elle touche toutes les personnes qui entrent au Canada avec ce Programme temporaire pour les travailleurs étrangers. Cette nouvelle taxe permet donc d’être certains que les frais administratifs de ce programme sont payées par les employeurs, qui ne pourront plus récupérer les frais des travailleurs ni être subventionnés par le contribuable.

Il a toute de même des exceptions pour les musiciens faisant partie d’un groupe qui se produisent en (grosse) tournée (plusieurs dates de prévues) sur le territoire, ainsi que pour les musiciens qui viennent performer dans des festivals canadiens. Tout ça bien sur s’ils ne jouent pas à côté dans des bars ou des restaurants pour des petits sous supplémentaires. En gros, les One Direction qui font une tournée canadienne d’est en ouest dans des arènes n’auront rien à payer, alors que des artistes comme Kim Churchill et Family of the Year qui jouent dans des petits bouibouis un peu partout (par exemple hein) devront s’acquitter des frais d’entrée, tandis que les salles où ils joueront devront payer chacune 425$ par tête qui travaille sur leur concert (et les leurs).

L’inquiétude majeure c’est que les gros festivals et salles de spectacles spécialement crées dans ce but ne subiront aucune augmentation financière particulière, alors que c’est en général ces organismes qui ont le plus de moyens. Les petites salles qui n’ont pas pour vocation d’être destinées à la musique, et qui pour survivre sont des bars/restaurants en dehors des soirées concerts, devront elles payer plein pot. En gros, les petites scènes canadiennes, les petits et moyens artistes internationaux ont très peu de chance de venir jouer au Canada, si c’est pour payer un petit pactole avec aucune rentabilité.

Bon j’espère que j’ai réussi à être un peu claire (ou pas).

Il y a donc une pétition en ligne sur chance.org qui a été crée par un promoteur de spectacles ontarien dans ce but, destinée à M. Jason Kenney, ministre canadien de l’emploi, du développement social et du multiculturalisme. La pétition vise 150 000 signatures, et en déjà (à l’heure où j’écris cet article) un tout petit moins de 100 000.

On vous invite donc à vous renseigner, et à signer cette pétition right now ! (merci de penser à notre future immigration canadienne)

Advertisements

Une pensée sur “La fin des petits concerts d’artistes internationaux au Canada ?

  • 1 septembre 2013 à 11 h 06 min
    Permalink

    Il ne reste plus qu’une solution pour entrer incognito au Canada : se déguiser en castor.
    😎

  • 2 octobre 2013 à 19 h 58 min
    Permalink

    Belle et saine réaction car si rien ne change, les petits musiciens canadiens vont payer cher… les organisateurs français qui les programment ne les programmeront plus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.