Chloe Charles nous charme !

Chloe-Charles-ASC_7088-Photo-by-Manoli-WeberDésolée pour ce jeu de mots particulièrement pitoyable, mais pourtant c’est tout simplement le premier mot qui me soit venu à l’écoute de l’album de Chloé Charles: charmant. Pas dans le sens galvaudé du terme, dans son sens premier, qui charme donc.

La jeune femme est, je vous le donne en mille ? Canadienne ! De Toronto (ok elle est pas québecoise, mais nul n’est parfait!), et surtout d’origines multiculturelles, un papa de Trinidad et une maman canadienne. Séparés, papa offrit une nouvelle belle-maman assez célèbre à Chloe en la personne de Cynthia Lennon… Oui, on parle bien de l’ex-femme de ce Lennon-là… Donc forcément, cette jeune femme a baigné dans un univers musical assez propice à l’ouverture d’esprit, mais le don qu’est sa voix n’a été volé ou copié sur personne.

Je vous passe les comparaisons avec d’autres célèbres voix de chanteuses à coffre ou à particularité reconnaissable, vous vous ferez votre propre sélection de rapprochement, Chloe c’est effectivement un timbre de voix marquant à la première écoute, mais c’est surtout un genre assez inclassable. Mélange de différents univers, soul, folk, jazzy, pop. Les cordes sont très présentes, rendant ses mélodies complexes et sublimes. Break The Balance parle de dualité, Chloe reconnait faire preuve d’un tempérament aussi sombre que joyeux, et c’est effectivement un album aux humeurs contrastées. J’ai choisi ci-dessous un morceau lumineux pour vous la faire découvrir, une jolie bluette que l’on imagine tout à fait bien en musique de pub pour un grand opérateur ou autre grosse pomme (étonnant que ce ne soit pas déjà le cas !), du soleil histoire de bien commencer l’année…

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.