De Totally F***ed Up à White Bird : la playlist spéciale Gregg Araki

White-Bird-de-Gregg-Araki-la-critique

En salles depuis quelques semaines : « White Bird », le onzième long-métrage de Gregg Araki. On se range du côté des critiques ciné qui louent la beauté, la sensualité et l’atmosphère étrange et anxiogène par moment, dans lequel baigne le film. L’histoire ? Celle de Kat Conors, 17 ans, (l’épatante Shailene Woodley) qui fait d’étranges rêves, suite à la disparition inexpliquée de sa mère. La jeune fille semble ne pas être  troublée par l’absence de celle-ci, interprétée de manière magistrale par Eva Green. On n’en dit pas plus, on vous laisse découvrir le dénouement et le film au cinéma si vous ne vous l’avez toujours pas vu (qu’attendez vous ?).

En revanche, on s’écouterait bien une playlist avec les titres géniaux qui rythment et habillent subtilement les films d’Araki. Parce que le garçon a très bon goût, on se devait de lui « rendre hommage ».

Les titres :

Nine Inch Nails – « Heresy »

Jesus and Mary Chains – « Penetration »

Echo And The Bunnymen – « Bring on the dancing horses »

Talking Heads – « Memories Can’t Wait »

Cocteau Twins – « Crushed »

Radiohead – « How Can You Be Sure »

Marilyn Manson – « Kiddie Grinder »

Suede – « Trash »

The XX – « Stars »

Placebo – « Bitter End »

The Horrors – « Mirror’s Image »

New Order – « Temptation »

Depeche Mode – « Behind The Wheel »

The Psychedelic Furs – « HeartBreak Beat »

Slowdive – « Alison »

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.