Fnac Live 2015 : Fuzeta, Jeanne Added, The Shoes, Dominique A, Piers Faccini & Vincent Segal

ON Y ÉTAIT – Troisième jour sous le soleil parisien. Devant un public clairsemé, Fuzeta ouvre les festivités. On ne sait pas quoi dire de plus par rapport à ce qu’on a toujours dit sur ce groupe, sinon qu’on est toujours un peu plus en amour pour leur musique chaque fois. On est toujours aussi fans de la voix claire et fluide de Dorian, de l’énergie débordante de Pierre à la guitare, de ces voix à l’unisson, des sourires qui ne quittent jamais le visage des musiciens. Oui, nous aussi, comme Rod Maurice, on est amoureuses.

Jeanne Added est de celle qui inspire. Une femme d’apparence fragile mais qui dégage une espèce de force incroyable. Telle une guerrière elle prend possession de la scène avec son hymne « The War Is Coming ». Tout de noir vêtue, avec sa basse qui semble trop grande pour elle, la chanteuse éclabousse de sa classe le parvis de l’Hôtel de ville. Les premiers rangs connaissent déjà les paroles. On se dit que cette femme-là a eu raison d’attendre son moment et une fois arrivée, elle n’a pas loupé le coche. Tout vient à point…

S’il y a un homme qui ne déçoit c’est Piers Faccini. Accompagné du génial Vincent Segal, le chanteur va livrer un set intimiste dans l’écrin baroque du salon de l’hôtel de ville. En italien, anglais ou portugais, le songwriter va ensorceler le public silencieux et suspendu à ses lèvres. Pas un bruit dans la salle. Et un tonnerre d’applaudissement à la fin de chaque chanson. Magique.

Piers Faccini Vincent Segal

S’il y a un mot définit Dominique A, ce serait élégance. L’élégant chanteur prend possession de l’hôtel de ville à 20h30. L’heure idéale. Le public est à l’écoute, l’homme présente son dernier album Eléor, ville de bord de mer. Il fait gronder sa guitare et livre un set bestial avec cette même gestuelle de danseur de flamenco. Hypnotisant.

ENORME. The Shoes vient avec un tout nouveau set et déjà les mecs balancent sévère devant un parvis de l’hôtel de ville conquis à leur cause. Énergique, bordélique comme on aime, ça envoie, ça fait plus que chalouper dans le public, voilà une bien belle mise en bouche avant un nouvel album à paraître en octobre.

Texte : Sabine Swann Bouchoul | Photos : Emma Shindo

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.