Laisse tomber Superman vs Batman, Suicide Squad… Deadpool arrive

Il est cynique, la langue acérée, il a l’humour noir, parfois graveleux, on l’appelle le Mercenaire qui parle trop. Lui, c’est Deadpool, le super-héros le plus atypique et le plus cool de Marvel. Il n’avait pas encore eu de film à sa gloire (SHHAME), alors que les studios nous l’avait promis en 2000 déjà. Il a fallu attendre 16 ans (c’est quoi 16 ans d’abord?) pour que notre rêve soit enfin devenu réalité.

On l’avait pourtant aperçu dans X-Men origins : Wolverine, mais le film a été une catastrophe, un vrai flop, du coup, la Fox a préféré attendre un peu avant de laisser Deadpool prendre son envol tout seul comme un grand. Et puis, elle n’a pas non plus mis un budget conséquent : 50 millions (contre 200 pour le dernier X-Men par exemple).

Mais, on s’en fout. Le trailer nous plaît déjà bien. C’est Ryan Renolds qui incarne Wade Wilson, un homme atteint d’un cancer du foie, des poumons et du cerveau. Il se laisse convaincre de se faire opérer pour devenir un super-héros (et sur la table d’opération, il demande à ne pas avoir de costume vert… clin d’œil à Green Lantern que Ryan Renolds a incarné en 2011…un navet). Opération réussie, il reste comme même l’insupportable mec à la langue trop bien pendue mais il combat les méchants (coucou Colossus). La bande-annonce survoltée respecte l’univers du comics, c’est drôle, graveleux, sanglant, saupoudré d’humour noir. Bref, on attend avec impatience le 12 février 2016.

 

 

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.