Strasbourg : Cinq bonnes adresses à visiter absolument

Strasbourg, c’est un peu la ville des symboles. Symbole européen avec son parlement et sa voisine allemande, ville reine de la choucroute et des bretzels, ces clichés-là, Strasbourg en joue beaucoup. Mais si tu crois qu’elle se résume à cela, tu es bien loin du compte. Entre histoire et mutation, traditions et innovations, voici 5 lieux à (re)découvrir dans une ville dont tu risques fort de tomber amoureux. Alors enfourche ton vélo, et jetzt geht’s los!

• Un Noël en Alsace, 10 rue des Dentelles

Du lundi au dimanche, 10h-19h, www.noelenalsace.fr

Un Noël en Alsace

Soyons honnêtes, si Strasbourg est reconnue dans le monde entier aujourd’hui, c’est surtout pour ses magnifiques marchés de Noël. Alors si l’odeur de sapin et les guirlandes de pop-corn sont ta passion, mais que tu as une légère tendance à l’agoraphobie, cette boutique est faite pour toi. Plus besoin de slalomer dans la foule de curieux en plein mois de décembre. Ouverte toute l’année, cette boutique, c’est le dépaysement garanti, même en plein été. A toi la dose d’esprit de Noël en toute saison, à toi les décorations brillantes et kitsch, à toi les chants de Noël à toute heure. Oublie Disneyland. Le paradis, il est ici.

 • La Popartiserie, 3 rue de l’Ail

Du mardi au samedi, 14h- 22h, www.lapopartiserie.com

La Popartiserie

En moins de 2 ans, ce lieu a su s’imposer dans la vie des Strasbourgeois avides d’endroits hybrides et atypiques. A la fois galerie d’art alternative (surtout tournée street-art et pop-art), concept-store et bar à vins et à bières artisanales, La Popartiserie est sans aucun doute le symbole de notre époque. Parfaite pour squatter sa cour intérieure en débriefant les expos et idéale pour assister à de petits concerts intimistes dans une ambiance amicale et chaleureuse. On n’aime pas, on adore.

• Le jardin botanique, 28 rue Goethe

www.jardin-botanique.unistra.fr

Jardin Botanique

Au cœur du quartier des Universités, le jardin botanique est un écrin de verdure d’une beauté simple et saisissante. A la fois témoin de l’Histoire (création en 1619, localisation définitive en 1884 sous le Reich allemand) et preuve de la richesse végétale de notre planète, on aime s’y rendre pour différentes raisons : son érable du Japon et ses feuilles rouge sang en automne, la belle serre de Bary classée monument historique, son Ginkgo biloba femelle et son étonnante odeur, le coassement des grenouilles à la belle saison, la vue sur le dôme de l’Observatoire, la serre tropicale et la mare adjacente, les écureuils qui gambadent…

• Au Camionneur, 14 rue Georges Wodli

www.au-camionneur.fr

Au Cam

On pourrait te conseiller d’aller manger dans une traditionnelle winstub, mais ce serait peu original. Au Camionneur, on vise autre chose. Le restaurant propose des plats différents chaque jour, mais aussi, rassure-toi, la classique flammeküeche (oui, tu peux dire flams, on ne t’en voudra pas). Le tout avec en prime un spectacle le soir sur la belle scène aux tentures rouges : théâtre d’improvisation de haut vol ou concerts de blues enflammés. Miam. On te conseille aussi vivement de passer par le fumoir. Non-fumeur, gare à toi, sa décoration risque de te donner envie de te mettre aux cigares…

• La cathédrale Notre Dame de Strasbourg, Place de la Cathédrale

www.cathedrale-strasbourg.fr


Cathédrale

Oui, nous aussi finalement, on est très clichés. Mais parler de Strasbourg sans parler de sa grande dame, ce serait un péché. Cette année, elle célèbre les 1000 ans de ses fondations. Couleur rose, tour unique, horloge astronomique fabuleuse, elle n’a pas d’égale… Mais il faut surtout la voir flamboyer dans la lumière du soleil du soir. Il faut découvrir son histoire qui résume celle de toute la région, l’histoire de la France, et l’histoire de l’Allemagne. Il faut écouter ses cloches résonner dans une nuit d’hiver déserte et brumeuse. Il faut se laisser conter ses légendes et ses secrets. Elle est le repère de chaque Alsacien. Et l’émerveillement de chaque touriste. Le point culminant de toute visite.

En bonus :

Parce qu’on ne sait pas se limiter à 5, Strasbourg, c’est aussi … les balades dans le quartier de la Petite France et le point de vue du barrage Vauban / la galerie Stimultania, pour ses expos photos et ses concerts / les Shadoks, pour sa fabrique du numérique / le café Atlantico, pour regarder les bateaux mouches assis sur cette péniche / les pistes cyclables le long des quais de l’Ill / le musée du Vaudou, unique en France / le salon de thé What The Cake, pour s’en mettre plein la panse / le Petit Cabinet du Pont de Pierre et sa minuscule galerie / le disquaire Locked Grooves, pour son ouverture récente par les proprio du Mudd Club…

Par Morgane. 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.