La (belle) session acoustique du samedi #74 : Foals

Black rocks and shoreline sand, still that summer I cannot bare, and I wipe the sand from my arms.
The Spanish Sahara, the place that you’d wanna, leave the horror here.

Premier extrait dévoilé de Total Life Forever, leur deuxième album, « Spanish Sahara » a toujours été l’une de mes chansons préférées de Foals. Ils ont l’air à l’étroit sur cette petite scène, avec quelques musiciens supplémentaires, posés dans un coin de pelouse du Festival de Glastonbury. Pourtant, malgré Yannis qui chante à l’octave du dessous, ils arrivent parfaitement à nous faire ressentir cette oppression que l’on éprouvait déjà dans la version originale, cette progressive ascension d’énergie et de tension, apportée par l’étoffement  de la partition, et tous ces instruments qui soudainement, s’unissent crescendo… (On adore aussi l’idée de diviser la partie du synthé en la remplaçant par un vibraphone et un marimba, puis par le violon, toutes ces sonorités…).

Foals, en concert à l’Olympia le 2 et 3 février.

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.