Ce qui nous attend au Festival international du film d’animation d’Annecy 2016

Le livre jeunesse a Bologne. Le jazz a Montreux. Les films d’animation ont Annecy. Et c’est hier, à la Cinémathèque de Paris, qu’avait lieu la traditionnelle conférence de presse du Festival qui installera ses quartiers du 13 au 18 juin prochain dans la Venise de la Haute-Savoie. Et comme d’habitude, expositions, tables-rondes, p’tits dej du court, leçons de cinéma (notons celle avec Guillermo del Toro le 15), conférences, dédicaces, et work in progress viendront s’ajouter aux nombreuses projections des films en compétition, et hors compétition. Si vous êtes dans le coin, il sera toujours possible d’assister aux projections en plein air, gratuites : Avril et le Monde truqué (Cristal 2015 du long-métrage), Le Monde de NémoLÂge de Glace, Le Garçon et la bête…

Et comme Annecy ne fait pas les choses à moitié, il sera possible d’y découvrir en avant-première Comme des bêtes d’Illumination Entertainment en présence de ses réalisateurs (les mêmes que Moi, Moche et Méchant) ainsi que Le Monde de Dory avant sa sortie en France, mais également des premières images de L’âge de glace : les lois de l’univers ainsi que celles de Vaiana, la légende du bout du monde, le prochain Disney (cf. image ci-dessous), en présence de ses réalisateurs, John Musker et Ron Clements, aka les papas de La Petite Sirène, d’Aladdin et de La Princesse & la Grenouille. Toujours dans le grand public, The Red Turtle  des studios Wild Bunch et Ghibli sera diffusé lors de la cérémonie d’ouverture, le lundi 13 juin.

vaiana

Un « programme copieux » comme le résume Marcel Jean, délégué artistique du Festival qui a eu notamment le plaisir d’annoncer la sélection officielle des longs-métrages en compétition cette année (voir la LISTE), dans lequel on trouve 1/3 de réalisatrices, ce qui s’avère une « plutôt une bonne nouvelle » ajoute-t-il, pointant indirectement du doigt le FIBD d’Angoulême qui cette année encore, a eu du mal avec la parité homme-femme. On avoue de notre côté, avoir bien hâte de découvrir La Guerre des tuques de Jean-François Pouliot et François Brisson grand succès canadien comme le titre l’indique, Nuts! de Penny Lane, réalisatrice primée à Sundance, ainsi que Sheep and Wolves de Maxim Volkov qui permet au studio russes Wizart de faire leur première entrée dans la compétition officielle.

Parallèlement, il ne faut pas oublier le MIFA, le marché de l’animation, qui se tiendra du 15 au 17 juin, véritable lieu de rencontres (un Meetic/Pôle emploi du milieu), un tremplin pour les jeunes qui souhaitent présenter des projets à  des gros studios (Pixar, Nickelodeon, Laika…) ou en apprendre plus lors de sessions pitch, speed-dating de portfolio… et permet également aux studios et instituts de films de recruter les Miyazaki de demain. À noter également, le prix MIFA sera remis à Peter Lord et David Sproxton les fondateurs des studios Aardman (Chicken Run, Wallace & Gromit…)

Plus d’informations sur le site officielhttp://www.annecy.org/

Advertisements

Laisser un commentaire