Cinq choses à faire absolument à Vancouver

S’il y a bien un pays qui nous tient à coeur sur Rocknfool c’est le Canada. Mais si on te parle beaucoup du Québec, de l’Acadie et de l’Ontario, on oublie de parler de la sublime côte ouest du pays à la feuille d’érable. On y a fait un tour en mars dernier, accueillis comme des reines par un temps incroyable, et par une ville au charme insoupçonné. Cantonnée entre l’Océan Pacifique, les montagnes et la verdure, Vancouver mérite son titre de ville la plus agréable à vivre au monde. On s’y est senti tout de suite bien, entre ses airs de mégalopole multiculturelle et sa nature sauvage intégrée au paysage urbain. Vancouver c’est avant tout une grande ville nord-américaine, avec ses buildings d’habitation et toutes les grandes chaînes que l’on connaît bien, mais c’est aussi une ville où l’on peut se balader sans fin (sans parler de ses riches alentours) et se goinfrer dignement de tout plein de nourritures diverses et variées. Le pied. Voici donc, les 5 choses essentielles à faire absolument, si tu t’arrêtes un beau jour dans Vancouver, et fais gaffe, tu risquerais bien de tomber amoureux toi aussi.

♦ Se perdre dans Stanley Park ♦

Aller à Vancouver pour 2-3 jours, ou 2 semaines, sans passer par Stanley Park serait une pure abomination. Ce « poumon vert » de la ville, pour reprendre l’expression d’un certain guide touristique, est un Central Park sauvage où il est aussi bien possible de croiser castors et saumons, totems, allées de cerisiers et dense forêt de pins… sans se faire marcher dessus par des joggeurs ou des calêches. Câlé entre l’Océan Pacifique et le West End, se promener au Stanley Park c’est faire de la barque, du vélo, courir, se dorer la pilule, faire de l’ultimate, se baigner dans l’océan ou une piscine d’eau salée en saison, peindre, se perdre sur des chemins de forêts, flâner au bord d’un lac… Le parc de tous les possibles en fait. C’est, honnêtement, le plus beau parc urbain qu’on n’ait jamais vu de nos vies.

► Stanley Park : http://vancouver.ca/parks-recreation-culture/stanley-park.aspx

♦ Manger un phô ou une poutine sur Davie Street (ou tout ce que tu veux) ♦

Vancouver est un peu la mégalopole de la bouffe au Canada (à égalité avec Toronto me souffle-t-on dans l’oreillette). Il est possible de manger de tout. De TOUT. Bien entendu, la nourriture asiatique y est à l’honneur, puisque 30 à 40% des habitants seraient asiasts. Mongol, chinois, japonais, vietnamien, cambodgien, il y a le choix (et on ne parle pas des japadogs, testés, et non-approuvés !). Si tu es plus italien, burgers, burritos, tacos, ou poutines lover, c’est possible également.

Pour un déjeuner, nous on te conseille de traîner sur Davie Street, et de ne pas hésiter à entrer dans tous les restaurants (parfois kitschouilles) et cafés qui s’y trouvent pour trouver ton bonheur. Pour un phô fatos plein de citronnelle, un bobun, ou des rouleaux de printemps aussi gros qu’un zoom 55-200 et, à n’importe quelle heure de la journée (veget’ possible), Phô Goodness, 1183 Davie Street. Pour une des meilleures poutines de la ville rendez-vous à La Belle Patate, 1215 Davie Street, restaurant d’une chaîne tenue par un Québécois. Bonne sauce gravy et fromage scrouitch-scrouitch, mais frites un peu grosses. Pas cher, et bon.

►Phô Goodness : http://www.phogoodness.com | La Belle Patate : http://westcoastpoutine.wix.com/labellepatate

♦ Être stupéfait par la richesse culturelle du Musée d’anthropologie de l’University of British-Columbia ♦

Vancouver c’est aussi de beaux musées. Nous on te conseille le superbe Musée d’anthropologie, situé sur le campus de l’UBC. Depuis le centre-ville, plusieurs bus remplis d’étudiants, dont un bus express te dépose à la fac, le terminus. Quelques minutes de marche à travers la mini-ville universitaire située sur West Point Grey, bordé par l’Océan, avant d’atteindre le bâtiment moderne du MOA, ses grandes baies vitrées et ses totems. Après avoir admiré l’impressionnante salle des totems, et les étonnantes expositions temporaires, prends le temps de te perdre dans les méandres de la galerie de la multidiversité, des vitrines et des centaines de tiroirs à découvrir soi-même, remplis d’objets curieux, rigolos, souvent emplis d’une spiritualité qui nous est inconnue. Et découvrir autant de peuples et civilisations dont on ne soupçonnait l’existence…

► http://moa.ubc.ca/visit

♦ Faire une belle balade touristique de Granville Island jusqu’à Kitsiliano Beach, et être récompensé par la vue sur le centre-ville ♦

L’île de Granville est l’un des spots préférés des touristes, surtout en été. L’île est située non-loin de Yaletown, en-dessous de la route 99 qui traverse la ville. Pas très grande, elle est aussi accessible en bateau-bus. Nous on a préféré tout faire à pied, et arriver depuis le Granville Bridge, puis descendre jusqu’au Public Market et toutes ses bonnes odeurs (faire une halte gastronomique y est fortement conseillé). Après un rapide tour de l’île (le soir, l’île fourmille de bons bars), et quelques photos des buildings, pousser jusqu’à l’Island Park Walk, un chemin piéton et cycliste qui suit la côte, jusqu’à Kitsiliano Beach, la plage des familles bobos, où l’on peut voir des couples qui font du yoga, des familles qui pique-niquent, des étudiants qui jouent au beach-volley… Jolie vue sur le West End, et sur les montagnes derrière. Plein de restaurants, et de magasins sur la 4th avenue à 5 minutes à pied depuis la plage (en côte !). Ravissant.

♦ Prendre un petit déj healthy à Finch’s puis se perdre Downtown, la tête dans les buildings de verre ♦

Même si la devanture n’est pas très séduisante, poussez jusqu’à Finch’s, 353 West Pender Street, pour un petit déjeuner healthy et peu cher, dans un cadre superbe, tout de bois, et très lumineux (possible d’y déjeuner sur le pouce également). On a adoré bouquiner avec nos gros mugs de café et de thé en appréciant nos bonnes assiettes de toasts avec avocats, jambons, oeufs et tomates. Très frais, très goûteux. Une fois votre belly rempli, allez vous promener à deux pas, de Gastown, ses buildings de briques et son horloge kitsch à vapeur qui souffle O’Canada à midi, jusqu’au Waterfront, le très graphique pier du Canada Place, en poursuivant la balade le long de l’Océan. Suivez le bruit des hydravions, et remontez jusqu’au Harbour Green Park et ses docks entouré de buildings de verre, très dystopiques.

► Finch’s : https://www.facebook.com/Finchs-Tea-Coffee-House-133263716691774/

Photos : Emma Shindo

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.