On a écouté : « Carré magique » de Cliché

Le groupe bordelais Cliché nous avait tapé dans l’oreille avec son premier EP sorti en octobre 2014 sur le tout récent label Microqlima. Des paroles poético-abstraites sur une musique cotonneuse électronique, ce premier EP était envoûtant. Ils récidivent ici avec un deuxième EP, tout autant attachant.

cliché

Cliché c’est une musique pop de l’espace. Les 5 bordelais savent y faire avec les couleurs arc-en-ciel, les boules à facettes et les dancefloors enflammés. L’EP s’ouvre avec la très éléctronique et dansante « Carré magique ». Mais ce qui fait leur charme ce sont les voix douces, chuchotées, sensuelles, très émotionnellement humaines. Elles contrastent magnifiquement avec la musique presque mécanique ou robotique. Cliché se projette dans l’ambiance hyper kitsch disco électronique des années 1980 : quelques riffs de guitare minimalistes, un synthé efficace, une voix de robot par-ci par-là.
Cliché navigue également dans le romantico-rock au rythme lent et lancinant, à l’instar de « Immobile » : riffs de guitare saturée, tempo ralenti et réverb’ dans la voix. Un peu d’exotisme dans « Tout ouïe », très robotique et dans laquelle on retrouve une voix suave à la Gainsbourg. Ils sont également très à l’aise dans le groovysexy sur « Sans arrêt » : paroles équivoques et basse séductrice.

Cliché c’est un voyage en apesanteur, et ils ne s’en cachent pas : « voici venues les heures électroniques au cœur de l’espace ».

Cliché sera en concert jeudi 19 mai aux Trois Baudets.

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.