Fnac Live 2016 jour 4 : Balthazar, Alex Beaupain, La Maison Tellier, Bachar Mar-Khalifé

Dernier jour sous le soleil exactement, au Festival Fnac Live. Rendez-vous avec Bachar Mar Khalifé sur le parvis de l’Hôtel de ville. Le Franco-Libanais est tantôt souriant derrière son piano et ses claviers, tantôt son regard se fait plus dur, presque exalté, consumé le spectre sonore orientalo-électronique qui s’échappent de cette guitare, de ce piano, et de cette batterie-percussion formidable. La musique de Bachar est encore quelque chose d’inexplicable pour moi. Déjà la dernière fois qu’on l’avait vu, j’avais eu du mal à me laisser amadouer, avant de littéralement sombrer minute après minute dans ces longues séquences instrumentales rythmiques, qui te font planer, voyager et danser.
Bachar Mar-Khalifé // Fnac Live 2016

La Maison Tellier, c’est l’un des grands groupes de rock chantant en français méconnus du grand public. À tort. Sur le parvis de l’Hôtel de ville, les « cinq garçons en cavale » distillent leurs chansons et installent une atmosphère planante, propice à l’introspection. Malgré le monde présent autour. Le soleil est couchant, l’ambiance est changeante. Tantôt rock, tantôt folk. Les influences « western » se ressentent sur certains titres donnant cette impression de fuite vers ailleurs. Où ? On ne sait pas, mais on veut bien les suivre.

La Maison Tellier // Fnac Live 2016

Cette année on ne s’était pas encore rendu au Salon pour écouter ces concert à huis-clos organisés parallèlement à la grande scène extérieure, tapis dans la superbe salle de bal de la Mairie de Paris. Rattrapage le dernier jour, pour le concert du très distingué Alex Beaupain en tournée pour son dernier album Loin. Le ton est donné : Alex Beaupain est d’humeur gaie, et nous parle de dormir à l’Hôtel de ville ce soir là. Ne nous inquiétons pas, Anne Hidalgo a passé sa journée à changer toutes les couettes nous assure-il. Coquin et provocateur, le dandy interprète avec grande justesse ses textes raffinés, accompagnés de ses musiciens, dont il célèbre même l’anniversaire sur scène avec un cadeau surprise caché derrière le piano à queue : « Super Content » écrit sur un petit panneau lumineux que le chanteur se hâte de disposer sur la scène. Ça tombe bien, nous aussi on l’était. Avant Alex Beaupain, dans ce salon, il y avait Miossec. Grand monsieur de la chanson française qu’on n’avait pas encore eu l’occasion de découvrir sur ce nouvel album. Des airs de tango, et sur le crâne de Miossec, le même chapeau. Il a toujours cette voix crépusculaire qui n’appartient qu’à lui, cette façon de chanter si particulière et cette manière de faire résonner les mots comme personne. Un moment suspendu.

Alex Beaupain // Fnac Live 2016

Les Belges de Balthazar s’installent nonchalamment sur la grande scène après quelques mesures d’intro à la guitare. Maarten Devoldere, le chanteur à la voix si caractéristique, accroche tout de suite le public qui semble venu spécialement pour le groupe. On se laisse facilement emporter par le rock poétique du quintet, agrémenté de touches pop et folk et de quelques envolées de violon. Quand le tube « I’ll Stay Here » entonne ses premières notes, le public se lâche et ondule en rythme. Et sur « Blood Like Wine », toutes les mains sont levées pour clamer avec le groupe « Raise your glass to the night time and the ways »…
Balthazar // Fnac Live 2016

Notre album photos du Fnac Live ► https://flic.kr/s/aHskDBvuyL

Texte : Emma Shindo, Sabine Swann Bouchoul, Jeanne Cochin | Photos : Emma Shindo

Advertisements

Laisser un commentaire