La guerre d’Algérie en bande dessinée : notre histoire à tous

L’HISTOIRE EN BD – Benjamin Stora, grand historien français, spécialiste de la guerre d’Algérie et Sébastien Vassant, illustrateur de bande dessinée historique nous racontent de manière non-exhaustive les périodes marquantes de la guerre d’Algérie dans une bande dessinée épaisse publiée au Seuil.

Couverture guerre d'Algérie Seuil« C’est en juin 1999 seulement, que l’Assemblée nationale a voté une loi qui permet de substituer l’expression ‘guerre d’Algérie’ à celle d’opération de maintien de l’ordre. Pour beaucoup aujourd’hui encore, la guerre d’Algérie est une blessure ». La conclusion du roman graphique Histoire dessinée de la guerre d’Algérie est sans appel. Elle est glaçante.

Benjamin Stora, grand spécialiste français de l’Algérie s’est attelé à son premier projet de bande dessinée pour la maison d’édition Le Seuil. C’est un historien passionnant et extrêmement lucide, qui a séquencé pour les besoins de ce roman graphique, les événements marquants de la guerre d’Algérie. Un pari compliqué. La construction de cette histoire est chronologique et séquencée en 5 chapitres suivants le déroulement de ce conflit. Sept années toujours source de tensions de la part des gouvernements français, encore divisés sur les appellations à employer et la reconnaissance à accorder à cette « guerre d’indépendance » qui fît des milliers de morts, majoritairement du côté algérien.

Guerre d'Algérie - Vassant - Seuil

Le très bon point de ce roman graphique, c’est sa synthèse de sept ans de lutte armée et politique racontée intelligiblement et justement. On en apprend énormément sur cette guerre, brièvement mentionné pendant nos année lycée. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, je ne gardais que de très lointains souvenirs d’un petit chapitre d’histoire, vite bâclé par ma professeure d’alors. Benjamin Stora nous réconcilie donc avec ce pan de l’histoire française bien trop méconnue par notre génération,  une période historique qui a encore de lourdes incidences dans notre société actuelle. Cette guerre est abordée très clairement, à travers la narration de l’historien qui alterne entre pages de témoignages, de discours, et quelques reconstitutions fictionnelles (trop peu nombreuses à mon goût). On aurait aimé suivre quelques personnages clés.
Cependant, Stora n’est pas scénariste de bande dessinée, et la narration s’essouffle parfois. On navigue tant bien que mal à travers les nombreux groupes indépendantistes algériens, leurs dirigeants, les généraux français qui ne cessent de se remplacer… Difficile parfois de tout connecter…

Guerre d'Algérie - Vassant - Seuil

Les dessins de Sébastien Vassant sont fins, le découpage dynamique. On apprécie également le travail de la coloriste, dans les tonalités pastels appliqué tout au long du récit, parfois interrompue par des pleines pages (affiches, paysages citadins, présentation d’organisation…). En revanche, je trouve qu’il y a un gros souci de lettrage dans ce roman graphique. Si à première vue la typographie employée dans les dialogues nous semble convenir, elle est fort peu lisible dès lors que les bulles dépassent les 5 lignes. La justification de la typographie utilisée dans les blocs de texte narratif est elle aussi gênante dans la lecture. Cela étant dit, cette Histoire dessinée de la guerre d’Algérie est un bel objet livre, en tous points similaires à la collection Mirages de Delcourt.

Guerre d'Algérie - Vassant - Seuil

Benjamin Stora et Sébastien Vassant s’en tirent donc plutôt bien pour une première collaboration, qui est seulement le deuxième roman graphique du département Sciences humaines des éditions du Seuil (après le succès de Carnet de thèse l’année dernière). Malgré quelques défauts majeurs, ce roman graphique historique est un travail d’utilité publique, permettant de rendre visible et accessible une période de l’histoire de France qui nous concerne tous.

► Histoire dessinée de la guerre d’Algérie, Benjamin Stora (scénario) et Sébastien Vassant (illustration), Seuil, octobre 2016, 190 p., 24€

Advertisements

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire