Cinq choses à savoir sur « Like a Rolling Stone » de Bob Dylan

HISTORIQUE – Bob Dylan, figure légendaire de la musique folk est l’auteur de la plus grande chanson de l’Histoire de la musique : « Like a Rolling Stone ». On revient sur cinq choses essentielles à savoir sur ce titre mythique.

« De la même façon qu’Elvis a libéré votre corps, Dylan a libéré votre âme. Il a inventé un nouveau son pop, a transcendé les limites de ce qu’on pouvait jusqu’alors enregistrer, et il a changé la face du rock’n’roll pour toujours ». C’est en ces termes que Bruce Springsteen a parlé de la chanson, « Like a Rolling Stone », l’une des plus marquantes, voire la plus marquante, de l’infini répertoire de Bob Dylan. C’est sans doute cette chanson qui, à elle seule, résume le mieux la personnalité du chanteur. Trop longue, elle défie les règles des maisons de disques de l’époque, les « codes commerciaux et les conventions artistiques« .  Un coup de pied dans la fourmilière musicale et une nouvelle révolution pop.

1. La chanson salvatrice

En 1965, après une tournée anglaise particulièrement difficile,  Bob Dylan avait songé à mettre fin à sa carrière. Très affecté, il trouvait désormais « tout ennuyeux », ses propres chansons n’avaient plus aucun sens pour lui et son public n’avait pas digéré sa révolution rock, même s’il continuait à donner des sets acoustiques. « Like a Rolling Stone » a tout changé dans la tête du chanteur. Après l’avoir composée, il était sûr d’une chose : désormais, il voulait seulement écrire des chansons.

2. Une première mouture de 10 pages

Avant d’écrire des chansons, Bob Dylan écrit des poèmes. Il jette ses mots sur une machine à écrire, quitte à en faire une « diarrhée littéraire ». À l’origine, « Like a Rolling Stone », c’est un poème d’une dizaine de pages, écrit dans une maison de Woodstock qu’il louait à la mère de Peter Yarrow. Le chanteur et sa femme Sara s’étaient retirés dans cette demeure, loin du chaos et des tourments de la musique.

« Like a Rolling Stone » n’était pas destinée à être une chanson, mais une fois installé derrière un piano, Bob Dylan a commencé à chanter « How Does It Feel? ». Il a choisi quelques couplets qu’il a mis en musique sur une mélodie imaginée au piano, puis transposée ensuite à la guitare. Le manuscrit original de la chanson a été vendu aux enchères à New York en 2014 pour la coquette somme de 2 millions de dollars.

3. Columbia n’en voulait pas… les radios non plus

À l’époque, les standards pour un single étaient très strictes (aujourd’hui aussi d’ailleurs). Une chanson ne pouvait dépasser les trois minutes. « Like a Rolling Stone » fait 6 minutes et 13 secondes. Le label de Bob Dylan n’en voulait pas. C’est lors d’une soirée dans un club new-yorkais, le Club Arthur. que la donne a changé. La chanson est un tel engouement que Columbia décide de sortir le titre en 45t (« Gates of Eden » figure sur la face B). Les radios n’en voulaient pas également car trop longue. Le vinyle promo envoyé aux stations contenait la chanson coupée en deux, trois minutes sur chaque face. Les animateurs qui souhaitaient (sous la pression des fans de Bob Dylan) passer la chanson en entier devait retourner le vinyle en direct.

4. La plus grande chanson de tous les temps

Dès sa sortie, la chanson est un hit. Elle se classe directement à la deuxième place des charts, juste derrière « Help » des Beatles. Pour le magazine Rolling Stone, la chanson est même la plus grande chanson de tous les temps. Un classement qui réunit 500 chansons. Le journal Uncut et un sondage paru en 2005 dans Mojo classe également le titre de Dylan à la première place des meilleures chansons de l’Histoire de la musique.  Elle figure également au Grammy Hall of Fame et au Rock and Roll Hall of Fame.

5. Qui est Miss Lonely ?

« You’ve gone to the finest schools, alright Miss Lonely
But you know you only used to get juiced in it »

La chanson parle de la descente aux enfers d’une jeune femme, autrefois riche et puissante, qui doit désormais « quémander pour un repas ». Très dur envers la jeune femme, Miss Lonely, Bob Dylan lui demande « How does it feel to be on your own, with no direction home, a complete unknown, like a rolling stone? » Au-delà de la critique de la bonne société et sa morale (le meilleur des enseignements est dispensé par la vie, aussi difficile soit-elle), une question se pose : qui est cette Miss Lonely ?

Certains évoquent Joan Baez, d’autres Edie Sedgwick. Cette-dernière était une jeune femme issue de la bourgeoisie californienne, égérie d’Andy Warhol. La top model apparaissait dans le film Chelsea Girls. Sedgwick aurait été la compagne de Mick Jagger, de Lou Reed et aurait eu une brève liaison avec Bob Dylan. Intimement liée à la scène pop art des années 1960, elle avait confié que des junkies avaient dérobé tous ses biens. La jeune femme est morte à l’âge de 28 ans. Bob Dylan a toujours nié quelque relation qu’il soit avec Edie. Personne ne saurait jamais vraiment qui est la mystérieuse Miss Lonely.

Les plus belles reprises de « Like a Rolling Stone » :

Par Jimmy Hendrix :

Par les Rolling Stones : 

Par David Bowie :

Par Patti Smith :

À LIRE AUSSI :
>> Cher Bob Dylan, bravo pour ton prix Nobel, tu le mérites
>>Playlist Spéciale Bob Dylan

>> Cinq choses à savoir sur la chanson « Hallelujah »

Cinq choses à savoir sur la chanson « This land is your land » de Woody Guthrie

Advertisements

Laisser un commentaire