La minute Viking #7 : DíSA (Islande / Danemark)

ARTISTE À DÉCOUVRIR – DíSA vient d’Islande, s’est installée au Danemark et vient de sortir un nouveau single, « Beautiful Ones », dans un univers dreampop très scandinave. Elle se devait d’être dans la minute Viking du jour !

La minute Viking a pour but de vous faire découvrir des artistes venus de toute la Scandinavie. À ce jour, j’ai parlé autant d’artistes confirmés (Nina Kinert, Jennie Abrahamson) que d’artistes en devenir (Ary, Vök). Pour certains, je ne sais si l’aura nordique arrivera jusque dans notre hexagone. Mais qu’importe ! Je veux parler de ces pays qui produisent autant, voire plus, de musique que notre cher pays.

Pour la chanteuse du jour, l’actualité est maigre. Elle se résume à la sortie d’un single, il y a quelques jours. Mais cela faisait longtemps que j’attendais une news de l’islandaise DíSA, pour vous en parler et vous faire découvrir son univers musical.

Bryndis Jakobsdottir, alias DíSA

Derrière ces quatre lettres, se cache la reykjavikoise Bryndis Jakobsdottir. Bien qu’expatriée au Danemark, elle n’oublie pas ses racines et voit dans sa musique une description de son pays natal : une musique froide qui sent venir, à tout instant, un risque d’éruption.

En 2013, DíSA sort un premier titre « Sun », qui rappelle les premiers singles de Bat For Lashes. À vrai dire, les débuts de l’islandaise sont musicalement très proches de la Britannique. Les clips ainsi que les titres sont assez sombres. La voix en écho nous renvoie à « Glass » ou « Daniel », tandis que le visuel nous renvoie à « Pearl’s Dream ».

Mais attention, DíSA n’est pas une doublure islandaise de Bat For Lashes. Elle est bien plus que cela, et son premier E.P sorti en mars 2015, le prouve. Sculpture est une ode aux rêves musicaux. Comme la Scandinavie sait le faire (avec Fever Ray, Aurora, Susanne Sundfør), le son froid et glacial renvoie à une voix douce et gelée. Les clips nous renvoient aussi aux rêves. Que cela soit avec « Cure » ou « Marry You », DíSA a créé un univers déjà connu, mais qui fonctionne parfaitement.

Signée chez Tigerspring Records (Choir of Young Believers, Our Broken Garden) depuis près de trois ans, l’Islandaise veut désormais voir plus grand. Et cela commencera peut-être par un nouvel E.P.

Un nouvel E.P pour 2017 ?

Il y a une dizaine de jours, à la mi-décembre, DíSA a publié, sur les plates-formes numériques, un nouveau titre « Beautiful Ones ». Aucune information sur un quelconque nouvel E.P ou la sortie d’un album. Le mystère reste entier. Mais qu’importe. Ce titre adoucit notre fin d’année et c’est bien là l’essentiel.

Et quand bien même les paroles et l’ambiance musicale sont toujours aussi sombres, on sent naître une lueur tout au long de ce « Beautiful Ones ». À vous de décider d’où elle provient. Pour ma part, cette lueur me paraît être une aurore boréale musicale, qui arrivera en France en 2017.

À LIRE AUSSI >> La minute Viking #2 : Ary (Norvège)

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.