Yasmine Hamdan, le joli retour de l’icône pop folk arabe avec « La Ba’den »

CLIP – Après Ya Nass, la chanteuse libanaise Yasmine Hamdan revient en 2017 avec « La Ba’den », extrait de son deuxième et futur album solo, Al Jamilat

La musique doit nous faire voyager. La musique doit nous faire rêver. Et c’est exactement ce que nous propose Yasmine Hamdan depuis près de 20 ans. Que cela soit en duo ou en solo, l’artiste libanaise est devenue en quelques années une véritable icône underground de la scène pop folk arabe.

Des débuts en duo

À la fin des années 1990, Yasmine Hamdan et Zeid Hamdan (qui n’ont aucun lien de parenté) forme le duo Soapkills. Des paroles en arabe et en anglais, une sonorité trip-hop et arabique, le groupe devient une des références culturelles de leur pays, le Liban. Après trois albums qui eurent la chance de s’exporter jusqu’en Europe, le groupe s’arrête. Tandis que Zeid crée son nouveau groupe The New Government, Yasmine rencontre Mirwais (ex Taxi-Girl et producteur de Madonna), crée le projet Y.A.S en sa compagnie et s’installe à Paris avec son futur mari, Elia Suleiman.

D’ailleurs, si vous avez vu Le Temps qu’il reste, du réalisateur palestinien Elia Suleiman, vous aurez peut-être déjà entendu Y.A.S, avec une cover de Staying Alive à tomber ! Un projet à album unique, intitulé Arabology et qui fit date dans le monde electro. La langue et culture arabe est à la base du projet, tandis que l’habillage electro n’est qu’un artifice voulant nous faire danser. « Yaspop », « Get It Right », « Coït Me » (ré-orchestration electro du « Coït Me  » version Soapkills) font du duo Y.A.S un groupe très trendy à la fin des années 2000.

Suite à ses deux projets, Soapkills et Y.A.S, Yasmine Hamdan se fait plus discrète et décide de se produire en solo, sous son nom. Le résultat est magnifique.

Yasmine Hamdan, en mode solo

Après une version franco-libanaise parue en faible nombre, Yasmine Hamdan sort, en 2013, son premier album solo au niveau international. Produit par Marc Collin (Nouvelle Vague), Ya Nass rencontre un vrai succès de la part des critiques. Cet album, vraie ode à la culture arabe, est un petit chef-d’œuvre comme rarement on a pu en entendre ces dernières années. Un mélange de musique traditionnelle et folk moderne, relatant le multiculturalisme de la chanteuse, qui a voyagé et vécu entre le Liban, le Koweit ou encore la France.

La même année, on retrouve Yasmine dans le film de Jim Jarmusch, Only Lovers Left Alive. Chantant son titre « Hal » dans un café, ce moment de cinéma et musique donne des frissons, tellement la voix et la mélodie de ce titre sont sublimes. Le grand public a probablement fait la connaissance de Yasmine Hamdan avec ce film, mais son premier album regorge de beaucoup d’autres pépites. Il ne faut pas se limiter à « Hal » et aller découvrir les sublimes « Deny », « Beirut », « Enta Fen, Again » ou « Samar ».

En ce début d’année 2017, la chanteuse revient avec un nouvel album, Al Jaminat, sur lequel il faudra compter. Produit par Luke Smith (Total Life Forever de Foals, Sounds of the Universe de Depeche Mode) et Leo Abrahams (Carl Barât, Regina Spektor, Brian Eno), ce nouvel album sera dans la continuité de Ya Nass. La douceur pop du premier extrait le prouve. « La Ba’den » est la suite spirituelle des précédents singles.

Al Jaminat, deuxième album solo de Yasmine Hamdan, paraîtra le 17 mars 2017, chez Crammed Discs.

Tracklist :

1. Douss
2. La Ba’den
3. Assi
4. Choubi
5. Iza
6. Cafe
7. K2
8. Al Jamilat
9. Balad
10. La Chay
11. Ta3ala

 

 

À LIRE AUSSI : Playlist spéciale mille et une nuit (enfin presque)

Advertisements

Une pensée sur “Yasmine Hamdan, le joli retour de l’icône pop folk arabe avec « La Ba’den »

  • 29 mars 2017 à 9 h 49 min
    Permalink

    joli retour sans « e »
    signé maître Crapulo 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire