La minute Viking #12 : Adna (Suède)

DÉCOUVERTE – Après deux premiers albums réussis, la suèdoise Adna revient en 2017 avec un nouvel album, Closure, prévu pour le 17 mars. Un beau moment de rêverie, comme peuvent le faire les britanniques de Daughter !

Je le crie sur tous les toits depuis fort longtemps et cela a été avéré par des études. La Suède est le plus grand exportateur de musique au monde derrière les États-Unis et le Royaume-Uni. Dès lors, il ne faut pas être surpris par le nombre impressionnant d’artistes qui arrivent dans nos oreilles françaises. Le grand public n’a pu passer à côté de Jay-Jay Johanson, Junip, Fever Ray, Lykke Li ou The Talles Man On Earth. Mais ils ne sont que la partie visible d’une scène qui grandit année après année. Et la minute Viking a d’ailleurs pour vocation de vous faire découvrir tous ces artistes que vous n’entendrez peut-être pas ailleurs.

Aujourd’hui, la sublime découverte scandinave navigue entre la Suède et Berlin, capitale de la musique nordique afin d’exporter ses albums en Europe de l’Ouest.

Adna, la petite sœur de Daughter

Quand on sait que le premier album d’Adna est sorti en 2014 et que son troisième sortira cette année, on ne peut qu’être admiratif. Cette jeune artiste suédoise, d’origine bosniaque, vit littéralement de sa musique. D’ailleurs, à l’écoute de ses chansons et à la lecture de ses interviews, on comprend l’importance de la musique dans sa vie.

En 2014, son premier album Night s’était cantonné à la Suède. Peu d’exportation en France, mais le mal peut désormais être rattrapé via les plateformes de streaming. En 2015, comme beaucoup d’artistes suédois, Adna emménage à Berlin et enregistre son deuxième album, Run, Lucifer. Un jour, je te parlerai de la place centrale que tient Berlin dans la musique scandinave, mais il n’en sera pas question aujourd’hui. Ce qu’il faut savoir, c’est que la capitale allemande permet aux artistes de mieux se développer sur le plan personnel et musical. Night et Run, Lucifer lui permettent alors de tourner en Europe et de se faire un nom dans le milieu indé.

Au niveau musical, on pense forcément à Daughter, tant au niveau de la voix que des mélodies assez sombres. Regardez et écoutez Smoke, son EP sorti en août 2016. Enregistré et publié sous forme de live, on ressent les mêmes émotions que pour le premier album des britanniques, If You Leave. Cependant, à l’inverse de Daughter, la suédoise est seule sur scène. Elle n’est entourée que de ces instruments et se joue du visuel tout en noir et blanc. Cela fonctionne parfaitement. Les frissons sont là. On reste sans voix par tant de talents !

Closure, un troisième album très attendu

Après sa petite tournée européenne, Adna est revenue à Berlin pour écrire et enregistrer son troisième album, Closure, tout au long de l’année 2016. Sur ce nouvel opus, Adna plonge encore plus profondément dans son propre passé et sa noirceur.

« Je crois que nous avons tous de la noirceur en nous – certains en étant plus conscients que d’autres – et que nous avons chacun notre manière d’y faire face. »

Car oui, dès les premiers extraits de l’album, « Overthinking » et « Thoughts », on ressent cette noirceur. Les clips et le visuel, qui entoure l’artiste, renforcent cette idée d’oppression. Vous l’aurez donc compris, Closure est un album mélancolique, dans la lignée des albums de Daughter, Diane Birch, Beach House. Mais il ne faut pas se cantonner à cette mélancolie. Car la mélancolie peut apporter un réconfort, comme le dit Adna.

“Le mot “closure” (« tourner la page”) m’est venu alors que j’improvisais sur la dernière chanson que j’ai composée pour ce disque. J’ai senti un grand soulagement, une espérance – comme si je tournais une page, justement. Ce qui avait commencé par de la tristesse, de la mélancolie, finissait par me procurer du réconfort. Nous avons chacun notre manière de faire face à la noirceur qui est en nous, et j’avais simplement le besoin impérieux de faire ce disque pour retrouver la lumière, honorer mes racines bosniaques…”

Avec son univers noir et blanc, rempli de mélancolie dreampop, il faudra compter sur Adna en 2017.  On attend avec impatience quelques venues en France !

► Closure, le 3e album d’Adna, paraîtra le 17 mars 2017, chez Despotz Records

Tracklist 

  1. Closure
  2. Overthinking
  3. Leave
  4. Now
  5. Thoughts
  6. If
  7. Soaked Eyes
  8. Hide Me In Smoke
  9. Someone’s Someone

 

 

À LIRE AUSSI : 

>> On a écouté : « Not To Disappear » de Daughter
>> Le clip du jour : The Prettiest d’Adna

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.