La minute Viking #16 : Sóley (Islande)

LUNAIRE – Elle fait partie des grandes artistes islandaises que nous minimisons trop en France. En mai, Sóley sortira son 3e album « Endless Summer ». Mais avant, elle se produira en France, à l’occasion du festival Les Femmes S’en Mêlent ! 

Si tu connais un peu la scène indépendante islandaise, alors tu as déjà entendu le nom de Sóley. Après avoir joué dans le groupe Seabear (dans lequel on retrouvait son confrère Sin Fang), la chanteuse et compositrice islandaise s’est lancée en solo, avec brio ! Alors que son 3e album Endless Summer paraîtra au mois de mai et qu’elle entame dans quelques jours une petite tournée française, profitons-en pour faire un retour sur sa carrière.

Piano-Voix, l’indie-pop islandais à son summum !

Toute petite, Sóley a étudié la musique classique et principalement le piano. Plus grande, elle poursuivit cette voie en étudiant la musique, la composition, la guitare et le piano à l’Iceland Academy of the Arts. Et à l’écoute de ses premiers albums solo, on ressent toute l’influence de son apprentissage de la musique classique.

Sóley privilégie le minimalisme dans sa musique. La discrétion plutôt que l’ostentation, voilà en quelque sorte l’esprit de Sóley. Pour l’avoir rencontrée en interview, elle est d’une discrétion, d’une simplicité telle, que l’on s’attache beaucoup à sa personnalité. Et puis, il y a le piano. J’ai souvent tendance à dire que cet instrument est tout aussi important que la voix dans la chanson. Sóley le confirme. Dès son premier album We Sink, en 2011, la presse fut unanime sur ses performances de chanteuse, mais aussi de pianiste hors norme, dans un monde où régnait et règne encore la surproduction. Si tu connais cette artiste, We Sink rappelle hautement les albums de l’autrichienne Soap&Skin, en moins dark.

Malheureusement, We Sink s’est cantonné à l’Islande et l’Allemagne. Le monde entier, tout du moins celui indépendant, a réellement découvert Sóley avec Ask the Deep, son deuxième album sorti en 2015. Des Etats-Unis à la France, de l’Islande à l’Italie, toute la presse spécialisée fut en émoi devant tant de talent.

Comparée parfois à son homologue Emiliana Torrini, Sóley vole désormais librement de ses propres ailes. Ask the Deep, apporta aussi un côté plus pop à ses compositions, sans jamais oublier l’importance de son instrument fétiche, le piano. Alors, il y a quelques semaines, quand l’artiste et son label (Morr Music, sur lequel on retrouve aussi Sin Fang ou Pascal Pinon) ont communiqué sur la sortie d’un nouvel et troisième album, on s’est réjouit de cette annonce. Car, avec Endless Summer, Sóley pourrait franchir un nouveau cap.

Endless Summer, un troisième album de Sóley très attendu

Pour ce nouvel album, Sóley se veut plus optimiste. Nous aurons probablement l’occasion d’en reparler à l’occasion de sa sortie, mais la publication de « Never Cry Moon », premier extrait de Endless Summer, laisse augurer du meilleur. Englouti par le son d’une clarinette, d’un trombone et d’un violoncelle, la voix de Sóley ainsi que la répétition rythmique du piano sont totalement lunaires. On se laisse porter par cette douce et rêveuse mélodie.

Hiding makes you not disappear
Queen of the night of fading ghost
Above the ocean I won’t go

Bien que l’album ne sorte que dans deux mois, je peux d’ores et déjà te dire qu’il faudra l’ajouter à ta discothèque indie-pop. Et pour te convaincre, je t’invite à aller voir Sóley en live, lors du festival Les Femmes S’en Mêlent, qui fête d’ailleurs, cette année, ses 20 ans. Et en prime, tu auras la chance de découvrir, en avant première, son troisième album.

Endless Summer, le troisième album de Sóley, paraîtra le 5 mai 2017, chez Morr Music
► Sóley sera en tournée française, à l’occasion du festival Les Femmes S’en Mêlent : Le 29 mars au Divan du Monde (Paris), le 30 mars au 106 (Rouen), le 31 mars au Minotaure / Troisieme Volume (Vendome).

À LIRE AUSSI : Sin Fang, le chanteur islandais qui veut révolutionner le R’n’B !

Advertisements

Laisser un commentaire