1001 choses à faire absolument à Reykjavik

BONS PLANS – Depuis pratiquement une dizaine d’années, l’Islande fait rage chez les globe-trotteurs de toutes origines. Et ils ont bien raison ! Avec les longs weekends qui s’annoncent, et les grandes vacances qui arrivent à (pas assez) grands pas, voici 1001 choses à faire absolument à Reykjavik, histoire de vous donner envie !

♦ Manger du bon poisson ♦

L’Islande est un pays de pêcheurs. Il serait dommage de passer à côté du poisson lorsqu’on s’y trouve. Je recommande deux adresses géniales de restaurants.

D’abord Messinn (en plein centre ville, entre la rue commerçante principale et l’étang) qui vous serviront (parmi de nombreuses possibilités) ce qui est appelé un « stew » cuisiné avec le poisson du jour servi dans une poêle géante. Il vaut mieux avoir un gros appétit. Ensuite, Kaffivagninn : situé juste à côté du musée de la Marine, c’est le meilleur poisson que j’ai pu manger en Islande. Il y a des propositions du jour à ne pas manquer, mais toute la carte est à se damner.

En sortant, penser à aller faire un tour chez Valdís, un glacier avec un très large choix de glaces. Les Islandais sont très, très, très friands de la réglisse, et la plupart de leurs sucreries en contiennent. Nombre de ces glaces sont donc parfumées à une sucrerie goût réglisse ou saveur approchant. Mais il y a plein d’autres choix délectables.
De très nombreux restos et cafés servent du poisson sous toutes ces formes, du fish and chips au plokkfiskur en passant par la soupe de homard. Tout est à essayer.

Savourer un bon moment cocooning ♦

À Reykjavik aussi on se roule dans le « hygge » propre aux pays nordiques. Les Islandais sont de gros consommateurs de café, mais il n’est en général pas super bon. Voici tout de même plusieurs choix de cafés choupinous qui vous aideront à vous sentir comme sur un nuage sucré :

  • Babalù à l’ambiance un peu « grand-mère rencontre des geeks » qui sert de bons cheesecakes et un carrot cake extra.
  • Vinyl à l’atmosphère végétale et hipster, qui sert plats et pâtisseries vegan (pas que), où l’on se sent très bien du midi jusqu’au soir.
  • Stofan, des gâteaux très sucrés (à l’islandaise) mais on s’y sent comme chez soi dans les grands canapés confortables, sous les couvertures de laine et à la lueur des bougies. On peut y boire autant de bière que de cafés/chocolats viennois !
  • Iða Zimsen, une librairie toute jolie avec des sièges colorés recouverts de peau de mouton. Le gâteau au chocolat est délicieux, et la sélection de thés et cafés est également au poil.
  • Reykjavík Roasters, plusieurs adresses ambiance nordique, mais le meilleur café de la ville.

Aller à un concert, ou danser toute la nuit ♦

La ville vit au rythme de la musique et des événements culturels. Évidemment pour les festivals, ça dépend des saisons, mais il y en a régulièrement entre le cinéma, les arts plastiques, l’impro, ou les célébrations de changement de saisons… Les deux plus gros festivals sont les Iceland Airwaves fin octobre-début novembre, et le Secret Solstice Festival en juin (lorsque le soleil ne se couche plus vraiment).

Lorsque l’on sort de la ville, dans les petits villages ou les villes de taille moyenne on trouve aussi de très nombreux festivals durant l’année comme le Þjóðhátíð des îles Vestmann. Mais la ville est toujours animée, il y a des concerts dans la plupart des bars et évidemment tout le long de l’année à l’opéra Harpa.
Le lieu le plus sympathique selon moi est certainement Kex Hostel (où on mange bien aussi) pour des propositions rock, folk, indé ou « nouvelle vague islandaise ». Si on cherche une soirée jazz on ira au Café Rosenberg. Pour une ambiance plus night club on peut aller au Prikið, les années 1980-1990-2000 se trouveront bien représentées au Bar Ananas ou bien au Kiki (le bar LGBT).

Et pour continuer à bouger son fessier toute la night dans d’autres ambiances, je recommande Kaffibarinn ou Húrra.

♦ Flâner dans les rues ♦

Reykjavík n’est selon moi pas une très belle ville, en tout cas rien de comparable à Stockholm ou à Copenhague. Mais il y fait bon vivre, et certains quartiers sont vraiment charmants.
Le mieux reste donc de découvrir le centre ville à pied. Il ne faut pas manquer Tjörnin (l’étang), les petites rues colorées bordées par Laugavegur (rue commerçante principale aujourd’hui truffée de magasins touristiques), Lækjargata, Eiríksgata et Snorrabraut, ainsi que les jolies maisons traditionnelles qui entourent Austurvöllur.
Lorsqu’on passe par là, on peut penser à s’arrêter prendre un hot dog, véritable tradition culinaire en Islande (!), au Bæjerins Beztu Pylsur qui est, comme son nom l’indique, le « meilleur hot dog de la ville ». Commander « ein með öllu » c’est-à-dire « un avec tout » pour goûter à l’expérience complète. Et bien sûr, se promener dans le vieux port et le long de la mer, avec vue sur la montagne Esja, sur ce qui est probablement appelé « Sculpture and shore walk » sur les cartes.

RENSEIGNEMENTS >> Office de tourisme : Visit Reykjavik

Sortir de Reykjavik ♦

Mon conseil lorsque vous allez en Islande est de prendre le temps de sortir de la ville, même si ce n’est que pour un jour. C’est un petit pays, et dès que vous aurez quitté la sphère urbaine vous vous retrouverez dans des paysages à couper le souffle, et très variés.

Louez une voiture pour vous promener dans le Golden Circle, vers Snæfellsness, ou prenez le temps d’aller plus loin vers les îles Vestmann, Akureyri, Ísafjörður ou même à l’est du pays. Tout est magnifique. En bus depuis la ville on peut facilement se rendre à Hveragerði pour une petite randonnée très agréable suivie d’une relaxante trempette dans la rivière naturellement chauffée par la géothermie des sources chaudes dont les collines sont truffées.

Si vous n’avez pas le temps ou l’argent pour sortir de la ville (les sorties organisées valent tout à fait le coup mais sont assez onéreuses), rendez-vous simplement à Nautholsvik Geothermal Beach à Reykjavik pour nager dans l’océan et vous réfugier dans le bassin d’eau chaude (très chaude) qui lui fait face juste avant et après, et éventuellement faire un petit tour au hammam. La piscine est LE lieu social en Islande, c’est une sortie à ne pas négliger si vous pouvez mettre de côté votre pudeur.

Quoique vous fassiez : respectez votre environnement, soyez prudents avec la météo et habillez-vous bien comme il faut !

À LIRE AUSSI :
>> Playlist islandaise
>> Playlist islandaise II

Texte : Juliette Coirier / Photos : Juliette Coirier et Michael Micci

Advertisements

Laisser un commentaire