Le retour d’un des fils prodigues du folk : Nick Mulvey

PREMIÈRE ÉCOUTE – Nick Mulvey nous revient ce jour avec le titre « Unconditional », après trois ans d’absence et un premier album tout doux, dont le ukulélé hypnotisant nous hante encore.

Quand fin 2014 on demandait à Fink en interview ce qu’il y avait dans son iPod, il nous répondait avec humour qu’aujourd’hui, deux jeunes guitaristes extrêmement talentueux commencer à dangereusement le talonner : Ben Howard (on ne vous rappelle pas qui c’est hein ?!) et Nick Mulvey.

Quand le maitre adoube ses apprentis, cela mérite toute notre attention. En 2014, Mulvey livre son premier album, First Mind, qui encore aujourd’hui n’a pas quitté notre playlist « folk merveilleux ». Guitare acoustique mais surtout ukulélé mystérieux, notamment sur le tube « Curucucu » où on est loin d’Hawaï mais bien dans le brouillard énigmatique des côtes britanniques.

L’inconditionnel folk épuré

Un nouvel album est visiblement en préparation, on n’en sait pas vraiment plus, mais voici son premier extrait : « Unconditional ». Un joli titre, bien qu’un peu trop similaire à « Curucucu » dans la mélodie, mais hélas sans la simplicité du folk épuré auquel Mulvey nous avait habitués. Là, les arrangements sont plus chargés, des cuivres presque enjoués, et l’électronique plus présente. Alors que dès les premiers accords on reconnaissait l’univers du folkeux, et la chaire de poule qui allait avec, donc on reste un peu sur notre faim… Mais ne soyons pas trop impatients, ce premier titre n’est qu’un teaser, et on sait que Nick Mulvey nous proposera certainement un album avec des titres à vous tirer toutes les larmes des yeux dans un futur très proche. Comme dirait l’ado du clip : we fucking love you Nick !

À LIRE AUSSI >> Nick Mulvey : le folk n’est pas encore mort. Dieu merci

Advertisements

Laisser un commentaire