Holy Shit, Carla Bruni, c’est pas ça la French Touch !

CHRONIQUE – C’est quelqu’un qui m’a dit… que Carla Bruni avait osé bousiller le terme « French Touch » et les Clash, Depeche Mode, les Stones et tellement d’autres. Pardon, les mecs. Vraiment pardon.

Franchement, Carla, j’avais rien contre toi quand tu chantais des chansons douces et qu’on ne t’entendait pas, qu’il fallait monter le son à fond de la chaîne hi-fi pour entendre « Quelqu’un m’a dit » ou « Raphael ». En vrai, j’aimais bien cet album. Ouai je sais, c’est un peu la honte. Mais j’assume. Par contre personne ne t’a dit, Carla, que ton nouvel album French Song, c’était une…

Tu sais, Carla – tu me permets que je te tutoie ? – je n’ai rien contre toi. En fait même, concrètement, je m’en fous un peu de ta vie, de ton œuvre etc. mais quand on touche au Clash, à Depeche Mode, au Rolling Stones, à LOU REED, mon sang ne fait qu’un tour, et dans la tête, c’est le petit bonhomme « Colère » qui prend le contrôle de mes émotions. Tu sais, comme dans Vice Versa. T’as vu ce film d’animation ? Franchement, je te le conseille. Bref, on n’est pas là pour parler Pixar mais French Touch. En vrai, quand j’ai vu le nom de l’album, je me suis dit « oh shit, elle se fait à la House ». Parce que pour moi French Touch = House Music. En fait, pas du tout, petite coquine que tu es, Carla.

J’ai lu dans une interview que tu avais donné à Ouest-France que cet album ne « répond pas à une logique précise« . C’est bien là, le problème. La logique aurait voulu qu’on ne minaude pas sur des chansons comme « Enjoy The Silence », « Highway to Hell », « Perfect Day » ou « Jimmy Jazz ». Tout ça, pour donner une « direction féminine« . Pardon ? Mais une direction féminine veut dire chuchoter avec une voix ravagée par la cigarette sur un air jazzy raté des standards du rock vidés de leur sens ? Te méprends pas, j’ai rien contre ce type de voix rauque. Au contraire. J’aurais adoré avoir le timbre de Jeanne Moreau par exemple, mais revenons à nos moutons.

SO BORING

L’acoustique ne sied pas vraiment à « The Winner Takes It All » (ABBA) qui perd tout de sa superbe. Où est la passion ? Où est l’émotion ? C’est d’un ennui absolument français, un lifting aussi raté que celui des candidates de télé-réalité. On ne peut pas chanter ce titre, et tous les autres titres choisis par ailleurs, avec un air hautain et un détachement total. On ne peut pas être mignonne et chanter « Perfect Day » comme si c’était une valse en mode « hey, c’est fun non? ». OÙ EST LA DIMENSION TRAGIQUE DE LA CHANSON ? Tu sais de quoi ça parle, non ? J’aurais pu éclater de rire en t’écoutant chanter du AC/DC et les Stones, mais c’est absolument dramatique d’un point de vue intérêt musical, voire même sociologique. Et reprendre l’esthétique de Christine & The Queens  pour un clip ? C’est révélateur d’un manque cruel de créativité.

On ne peut pas avoir le talent de la Nouvelle Vague pour se réapproprier les standards du rock, pas vrai ? Je te conseille d’écouter les albums si jamais tu t’ennuies dans ta vie d’ex-Première Dame. Parce que, cet album, entre nous, tu l’as fait parce que tu t’ennuies non ? Parce qu’il fait très haute-bourgeoise du 8e arrondissement lassée des dîners chics. Mais tu sais quoi, Carla, je vais sauver une chanson : peut-être « Moon River ». Parce que c’est une reprise qui a été faite des centaines de fois et que t’as pris aucun risque dessus, donc tu ne pouvais pas vraiment la dénaturer. En revanche, ta version est aussi vide que les coquillages qu’on retrouve sur les plages de la Côte d’Azur.

Je t’en veux pas Carla, tu voulais un peu de rock’n’roll dans ta vie. La prochaine fois, fais donc un karaoké avec Nico. Ah, et écoute un peu Nouvelle Vague.

À LIRE AUSSI >> Grégoire reprend Oasis : des images qui peuvent heurter le public

Advertisements

3 pensées sur “Holy Shit, Carla Bruni, c’est pas ça la French Touch !

Laisser un commentaire