Marilyn Manson, The Golden Age of Rage and Heaven !

CHRONIQUE – Après plus de 20 ans de carrière, voici l’heure du retour de Marilyn Manson avec son 10e album « Heaven Upside Down », sorti le 6 octobre.

Deux ans, tout juste, après The Pale Emperor, l’Antéchrist Superstar revient avec un dixième album qui va probablement réunir les fans du Manson enragé et du Marilyn pop. Car près de deux décennies après le Portrait Of An American Family ou The Golden Age Of Grotesque, Marilyn Manson a su revenir dans le droit chemin suite ses errances des années 2000. Au menu d’Heaven Upside Down, on retrouve donc les thèmes chers au chanteur, comme la violence, le sexe, la politique ou encore la romance. Monte donc le son et prépare toi à crier en chœur, haut et fort, « I’m like a Jesus Crisis, and I made it up for you » !

Are you motherfuckers ready for the new shit ?

Dans les années 2000, nous avions complètement perdu la voix (et aussi la voie) de Marilyn Manson. Moins métalleux, plus pop, l’Antéchrist n’arrivait plus à crier sa rage et se contentait de chuchoter dans les oreilles de ses amours perdus. Chacun son avis, mais il savait le faire. En 2015, The Pale Emperor fut une formidable réconciliation avec la voix enragée de Manson, et nous nous retrouvions dans sa colère musicale.

Avec Heaven Upside Down, il en est de même. Nous sommes sur le même tempo dès le début de l’album et les premières notes de « Revelations #2 ». Nos oreilles se débouchent tranquillement avant que la voix de Marilyn Manson commence à se faire entendre sur un « Revelations come in 12, I’ll say it again » (référence au Revelation – Chapitre 12, de la bible ?). Assurément, nous retournons aux belles heures du dernier bon album du chanteur, The Golden Age Of Grotesque, celui qui berça notre adolescence de métalleux et rockeur !

Et cela se confirme quand nous avançons dans l’album. Même si certains titres reviennent au rock des années 2000 (« KILL4ME » pâle copie des singles de Eat Me, Drink Me, « Blood Honey » ou « Threats of Romance »), l’ensemble reste très bon et nous met une claque comme nous n’en avions pas prise depuis longtemps.

JE$U$ CRI$I$, quel album !

Pour que notre cœur commence à rugir et exploser, il faut attendre « WE KNOW WHERE YOU FUCKING LIVE ». Avec ce premier single de l’album, nous sommes dans le pur jus de l’Antéchrist ! Sur les refrains, nous pourrions même reconnaître des influences musicales de « This Is The New Shit » ou « mObscene ». Et visuellement, ce n’est pas son clip qui nous ferra mentir. Welcome back les gros plans sur les dents argentées de Marilyn Manson !

D’ailleurs, restons dans les clips. Le dernier en date, réalisé pour l’orgiastique « SAY10 », se voit accueillir l’ami de longue date du chanteur, Johnny Depp. Vidéo et titre efficace, sur fond d’antagonisme entre Satan et Dieu : « So you say GOD and I say SAY10« . Manson sait jouer avec les mots et la provocation. Que les fans de Trump et de la Manif Pour Tous se tiennent éloignés, s’ils ne veulent pas être choqués par un clip NSFW (Not Safe For Work) et un titre 99% explicit.

Et restons chez les cathos avec Marie 6-Tith (comme le dirait Alisson Wheeler, dans ses chroniques LMPT – La Manif Pour Tous). Satan déjà chanté, Marilyn Manson s’intéresse alors à l’enfant de Dieu et Joseph ! Avec un subtile jeu de mots, « JE$U$ CRI$I$ » fait suite à « Saturnalia ». Dans ce titre de 8 minutes, l’Antéchrist passe par tous ses états et mélange l’ambiguïté des fêtes Saturnales (tradition romaine célébrant Saturne, Dieu du temps et de la mort) avec, par extension, des fêtes débridées et de débauches, pendant lesquelles tous les excès sont permis.

Entre Jésus et Satan, entre les Saturnales et les orgies, nous sommes dans un double univers, où le paradis n’a pas de ciel et de terre. Ce dixième album de Manson tient donc toutes ses promesses. Comme son titre l’indique (Heaven Upside Down) il nous renverse. Et même si tout n’est pas parfait, il reste meilleur que l’ensemble de ses quatre derniers opus, mais moins bon que ses cinq premiers.

Heaven Upside Down, 10e album de Marilyn Manson, sorti le 6 octobre 2017, chez Loma Vista Recordings/Caroline International. En concert le 27 novembre 2017 à l’AccorHotels Arena (Paris) et le 1er décembre 2017 au Zénith de Nancy.


Tracklist 

  1. Revelation #12
  2. Tattooed In Reverse
  3. WE KNOW WHERE YOU FUCKING LIVE
  4. SAY10
  5. KILL4ME
  6. Saturnalia
  7. JE$U$ CRI$I$
  8. Blood Honey
  9. Heaven Upside Down
  10. Threats of Romance

 

À LIRE AUSSI >> Moonbathers, l’album de Delain qui redéfinit la notion de métal

Advertisements

Laisser un commentaire