Alice et Moi à La Boule Noire, une release party euphorique

LIVE REPORT – Un public bouillonnant et une Alice et Moi émue aux larmes pour la release party de son premier EP, Filme moi, qu’accueillait hier la Boule Noire. 

Ce soir-là c’est la release party de Filme moi, le premier EP d’Alice et Moi – disponible depuis le 27 octobre chez Premier Amour. Devant une Boule Noire comble, le set s’annonce chaud-bouillant, tout autant que le public.

Sous l’œil bienveillant – symbole pailleté et lumineux d’Alice et Moi – les trois musiciens prennent place sur la scène de la Boule Noire. Dans le public on acclame déjà le groupe à coups de longs cris enjoués. Des voix off conversent tranquillement avant qu’Antonin à la guitare, Noé aux percus et Adrien à la basse lancent l’intro instrumentale.

Euphorie du public

La tant attendue Alice entre en scène sous un déchaînement d’applaudissements. La soirée promet d’être riche d’émotions. Le public très connaisseur montre déjà son enthousiasme tandis que la jeune femme tape dans le vif du sujet dès le premier morceau, jouant le titre éponyme de l’EP, « Filme moi ». On sent qu’elle n’est pas encore tout à fait à l’aise sur la grande scène de la Boule Noire et sa voix manque parfois d’assurance mais ses larges sourires, son enthousiasme et l’énergie qui bouillonne sous les projecteurs font complètement oublier ces petites gênes du live. Au second titre, l’inédit « Calamité Jeanne », lorsque le rythme s’emballe, le public s’enflamme, créant des vagues de ses sauts exaltés. Le ton est donné.

Émotion sur la scène

Alice semble avoir du mal à cacher son émotion. Elle confie avoir eu un choc en voyant la foule agglutinée devant la scène lors d’un moment d’éclairage vif. Elle prend confiance, pose mieux sa voix et enchaîne les titres sereinement : ceux de l’EP qui réveillent des « j’adore celui-là ! » dans le public – « Il y a », « C’est toi qu’elle préfère », « Éolienne », « Cent fois » – mais aussi d’autres titres inédits qui parviennent tout autant à enthousiasmer la foule – la douce balade « Comme un rêve » et l’endiablée « La fièvre ».

Le quatuor sort de scène sur « Cent fois », acclamé et réclamé par un public conquis. Alice et Moi revient pour un bis avec « Filme moi ». Tandis qu’Alice dessine son œil au feutre dans sa main gauche, sur les dernières mesures, le public lève les mains, elles aussi encrées au creux de la paume de l’œil sympathique. Alors que le groupe quitte la scène les yeux brillants, dans le public on entend « j’ai trop envie d’aller en teuf maintenant ».

Setlist : Filme moi Calamité Jeanne / Tu m’avais dit / Tout paraît si bien / Éolienne / C’est toi qu’elle préfère / La fièvre / Cent fois / Bis : Filme moi

À LIRE AUSSI >> Alice et Moi, l’œil sur la main et des cœurs dans les yeux

Texte : Jeanne Cochin / Photos : Emma Shindo

 

Advertisements

Laisser un commentaire